LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Makala", d'Emmanuel Gros

Emmanuel Gras : "Il y a quelque chose de surnaturel à voir des êtres humains pousser une charge qui dépasse leur condition"

58 min
À retrouver dans l'émission

Le cinéaste signe le documentaire « Makala », qui nous mène en République démocratique du Congo, sur les traces d’un jeune villageois en quête d’un avenir meilleur, et dont la seule ressource est sa force de travail. Le film sort en salles, aujourd'hui.

"Makala", d'Emmanuel Gros
"Makala", d'Emmanuel Gros Crédits : Bathysphère Productions

Sur la route qui mène à la ville, ils sont plusieurs à pousser des vélos dont le cadre a disparu sous un imposant chargement de charbon. Leur silhouette se fond dans le petit véhicule. Pendant de très longs kilomètres, ils sont des hommes vélo-charbons, dans le vent de sable blanc, dans les routes traversées de camions, dans les ruelles du marché de Kolwesi. Ils vendent leurs sacs pour 3500 francs CFA (à peine plus de 5€...)  Parmi eux, Kabwita, dont Emmanuel Gras choisit de filmer le travail, depuis l'abattage de l'arbre, jusqu'à la négociation des prix, la découpe du bois, la construction d'un four de terre, le remplissage de sacs, la marche, le chargement, ces kilomètres sans fin de travail... et toutes ces heures éreintantes que le jeune homme endure pour quelques sous, des médicaments, et l'espoir d'une amélioration de son quotidien.
 

Ma démarche de documentariste, c'est d'essayer de rendre avec le plus d'intensité possible ce que je vois. Cet arbre coupé surgissait, et j'avais envie qu'il existe avant de tomber. Lui rendre hommage.

En allant filmer au Congo ces hommes qui marchent au bord des routes, en filmant Kabwita, je voulais les montrer, faire participer le spectateur à la vie d'un homme comme lui.

On était venus filmer son travail. le contrat était de ne pas lâcher, filmer à ses côtés, travailler avec lui. je voulais montrer la dureté de son travail. 

Parfois, il y a un dénigrement du sentiment d'empathie, or sans empathie, on ne peut pas être dans une communion.

Programmation musicale :

  • Gaspard Claus, extrait de Makala 
  • Claude Nougaro, Vie violence

Bibliographie

Makala, Album

MakalaLes Disques du Festival Permanent, 2017

Makala d'Emmanuel Gras

MakalaEmmanuel GrasLes Films du Losange, 2017

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......