LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Pauline Bayle

Pauline Bayle : "Le théâtre, ce n’est que confronter des idées à la réalité"

43 min
À retrouver dans l'émission

Nous recevons la metteuse en scène pour son spectacle "Illusions perdues" d’après Honoré de Balzac au théâtre de la Bastille, jusqu’au 16 octobre 2021.

Pauline Bayle
Pauline Bayle Crédits : DR

Les Illusions perdues, celles de Lucien de Rubempré, le héros de Balzac, ont eu beau voyager à travers deux siècles, rebondir d’une génération à l’autre, elles sont restées les mêmes. Si proches des déceptions et des rêves qui traversent notre temps que Pauline Bayle a fait d’elles un spectacle qu’accueille, cette saison, le théâtre de la Bastille. Voici donc les mots de Balzac au théâtre, sa littérature prise entre les planches, incarnée par des corps venus éprouver, eux-aussi, les joies de la capitale, et osciller entre splendeur et déclin. 

Nous sommes à Paris, dans la ville-monstre aux mille tentacules, dans la capitale en pleine révolution industrielle dans laquelle tout se passe, où les papillons ne sont pas les seuls à être grillés par la lumière. A nos côtés, Pauline Bayle qui poursuit son petit bonhomme de chemin, creusant le sillon de son théâtre littéraire, sous l’aile protectrice du grand Honoré.

"Illusions perdues" mise en scène de Pauline Bayle, théâtre de la Bastille, septembre 2021
"Illusions perdues" mise en scène de Pauline Bayle, théâtre de la Bastille, septembre 2021 Crédits : Simon Gosselin

Extraits de l'entretien

Dans ma démarche de mise en scène, le fait de plonger dans un texte qui n’est pas théâtral au départ, me permet de me l’approprier, pour ensuite le raconter d’une manière qui n’appartient qu’à moi. Il y a une immense liberté dans le processus d’adaptation d’un texte non théâtral. Il y a quelque chose de l’ordre du compagnonnage et d’assez enivrant de liberté,  dans le fait de s’approprier un texte, et de le transformer en un matériau de théâtre organique vivant. Pauline Bayle, metteuse en scène

Pour moi, le théâtre est composé de deux choses : tout d’abord, une histoire qui se raconte, et ensuite une langue. Ma démarche première est de faire entendre une langue en laquelle je crois, sur un plateau. La langue d’Homère, comme celle de Leïla Slimani ou de Balzac me semblait très puissante, et surtout, très organique, avec une dimension très charnelle. A partir de là, j’ai pensé que, faire incarner cette langue par des comédiens en plateau et devant un public, cela lui donnerait une puissance supplémentaire. Pauline Bayle, metteuse en scène

"Illusions perdues", mise en scène de Pauline Bayle, théâtre de la Bastille, septembre 2021
"Illusions perdues", mise en scène de Pauline Bayle, théâtre de la Bastille, septembre 2021 Crédits : Simon Gosselin

Dans cette pièce, j’ai voulu faire assister les spectateurs à un processus de transformation d’un être en direct, et cela passe obligatoirement par le corps. On a fait un travail physique, et je travaille beaucoup avec de la musique, quels que soient les spectacles. Je considère qu’on est un tout, et je n’ai jamais compris cette dichotomie qui sépare le corps et l’esprit. Je trouve qu’au théâtre, la gymnastique de l’acteur consiste à aligner le cerveau, la pensée, le corps et le cœur. Quand on arrive à faire se relier l’ensemble, cela devient très puissant. Pauline Bayle, metteuse en scène

Archive

José Luis Diaz, émission Les nouveaux chemins de la connaissance, Adèle Van Reeth, France Culture, 07/11/2011

Références musicales

Kanye West, Black Skinhead

Hubert Lenoir feat Bonnie Banane, Octembre 

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......