LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
26000 couverts - L'Ideal Club - co Stef Bloch

Philippe Nicolle : "Les artistes peuvent nous fatiguer, surtout lorsqu’ils se prennent au sérieux !"

58 min
À retrouver dans l'émission

Le metteur en scène et sa troupe des 26000 couverts jouent "L'Idéal Club" au théâtre Le Monfort, jusqu’au 12 janvier 2019. Il évoque son goût pour le divertissement, le fait de ne jamais se prendre au sérieux et son désir d'échapper aux cases.

26000 couverts - L'Ideal Club - co Stef Bloch
26000 couverts - L'Ideal Club - co Stef Bloch

L’Idéal Club est un cabaret barré, inventif et sensible, fait d’un enchaînement de situations simplissimes qui forment une oeuvre irrésistible, culminant dans un final de comédie musicale. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

C’est une sorte de viatique pour moi d’échapper aux classifications. On est dans une époque et un pays qui a tendance à tout mettre dans des bonnes petites boites bien fermées et une fois que c’est rangé on en parle plus. En tant qu’artiste il faut aussi sortir de sa zone de confort.

Ce spectacle est une façon d’opposer la forme très populaire du cabaret à la notion plus éthérée de l’idéal, du rêve, de l’utopie. 

Notre spectacle est toujours retravaillé, rebricoler, c’est important pour nous. Car sans cette perpétuelle remise en question, il se dévitalise, on perd la grâce, le charme.

Le mot d’ « artiste » fait peur, il a tendance à mettre pas mal de distance. 

Un bon public est un public mélangé. Il est important de parler en même temps aux riches, aux pauvres, aux jeunes, aux vieux. Le théâtre doit participer au lien social. 

Evidemment, il faut s’engager, il faut dire des choses, mais parfois il est important justement de se dégager. Pourquoi ne pas simplement divertir les gens ? Divertissement n’est pas un gros mot pour moi. Car divertir c’est aussi amener ailleurs, plus loin, plus haut, en oubliant un peu le monde. Se détacher de la réalité pour tirer les gens vers un peu plus de rêve et de poésie.   

Archives : 

  • Le Théâtre du Soleil - émission L'atelier de Vincent Josse, France Inter, 2012
  • Lecture : Le rire de Henri Bergson par Jean-Louis Jacopin - émission Les nouveaux chemins de la connaissance, France Culture, 2012
  • Marcel Duchamps - émission Hors Champ, France Culture, 2014
  • Vimala Pons - émission Par les temps qui courent, France Culture, 2017

Références musicales :

  • Fred Pallem - L'Odyssée
  • Fred Poulet - Disque d'or
  • Mocking Dead Bird - Lady with no hands
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......