LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Pierre Bergounioux

Pierre Bergounioux : "Je suis le dernier habitant de l'ère Gutenberg"

59 min
À retrouver dans l'émission

Dans le cadre du salon Livre Paris, nous recevons l'auteur pour la sortie de deux livres: « Le corps de la lettre », aux éditions Fata Morgana et "Lundi",aux éditions Galilée. Il nous parle de souvenirs de lettres gravées dans la fonte et de l'importance de la lecture pour la compréhension du monde.

Pierre Bergounioux
Pierre Bergounioux Crédits : @Pierre Bergounioux

Dans cet ouvrage, l'auteur relate l'histoire de la lettre, de l'alphabet cunéiforme à son usage dans le roman, en passant par les tablettes d'argile ou le stylet. A paraître également le 21 mars « Lundi », aux éditions Galilée.

Le bénéfice de l’âge c’est que le poids des souvenirs s’allège, et plus on s’achemine dans le temps, plus les choses commencent à se révéler à nous.

J’ai connu une époque de terreur scolaire où faire un pâté nous coûtait très cher. Je n’éprouvais aucun plaisir à tracer des caractères. Mais, quand on sait lire, tout d’un coup, le monde se met à parler, parce qu’il y a des lettres et ça change tout : nous sommes des lettrés. L’événement le plus important de l’aventure humaine, c’est l’invention de l’écriture, ça permet de percer le double mystère de ce que nous sommes et de ce que le monde est. En fait,  savoir en quoi le monde consiste, ça change le monde. Rien n’échappe au contrôle de celui qui sait lire et écrire, et les livres sont susceptibles de répondre aux questions que les adultes occultent.

Le support papier à vocation à suivre le destin des peaux de mouton, des papyrus ou des rouleaux de bambou. Les livres ont un volume, un poids et un coût, trois infirmités qui vont l’amener à disparaître. Mais la révolution numérique ouvre de nouvelles perspectives.

Dans l’effort qu’on fait pour répandre la lumière, il se trouve quelque chose de proche des ténèbres, où même les anges ont peur d’aller. Contrairement à ce que croient les adultes, les enfants éprouvent de grandes craintes et sentent parfois derrière leurs cous le souffle de l’appréhension.

Archive

André du Bouchet, émission « Nuits magnétiques », France Culture, 1989

Références musicales

Mathieu Boogaerts, C’est lundi

Alain Bashung, A perte de vue

Bibliographie

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......