LE DIRECT
PacifkMeltingpot, de Régine Chopinot

Régine Chopinot : "On bouge beaucoup, mais on ne sait pas toujours où on met les pieds"

58 min
À retrouver dans l'émission

Pour la "Journée internationale des droits des femmes", la chorégraphe est notre invitée, à l'occasion de sa performance "PacifikMeltingpot, dans laquelle elle initie une rencontre d’artistes du Pacifique, présentée du 16 au 20 mars 2018, à la MC 93 de Bobigny, en Seine-Saint-Denis.

PacifkMeltingpot, de Régine Chopinot
PacifkMeltingpot, de Régine Chopinot Crédits : [MC93 Bobigny], Joao Garcia

"Créer des états d’ouverture. Chorégraphier des présences libres. Réfléchir à la manière dont on peut mettre un pied devant l’autre sans écraser celui de la voisine ou du voisin" ; voilà comment Régine Chopinot parle de son travail, et voilà ce que l’on pourrait désirer de plus simple et de plus ambitieux, pour nous autres. Des états d’ouverture, des présences libres, et des êtres qui ne se marchent pas sur les pieds, quand ce n’est pas pire. Nous le soulignons, en ce jour du 8 mars, date d’accroche médiatique pour parler encore et encore de ce combat pour l’égalité entre les femmes et  les hommes, inspirant, structurant tous les combats d’égalité. Elle met précisément des êtres à l’horizontal dans leur grande diversité, au sein de sa dernière pièce Pacifikmeltingpot. Elle sera présentée d'abord à Reims le 13 mars, puis à la MC93 de Bobigny, du 16 au 20 mars, ensuite à Grenoble, à Orléans, à Toulon ….     

Quand on bouge, on ouvre des portes, on ne sait pas toujours lesquelles. Et puis, on bouge beaucoup, mais on ne sait pas toujours où on met les pieds... Depuis un mois, j'ai une espèce de leitmotiv qui me dit : redescends dans tes pieds.

Lorsqu'une parole s'agite, au sens positif du terme, se met à "fumer", il faut qu'il y ait une oreille en face : avec quelles oreilles accueille t-on ces paroles? C'est pas simple d'être femme, c'est clair. J'ai attiré, provoqué des réactions, je pense que si j'avais été un homme, elles n'auraient pas eu le même effet. Finalement, ça n'évolue pas tant que ça.

Je pense à la force du sombre, de ce qu'on ne voit pas : si ça ne pousse pas, c'est qu'il y a un souci de sol et de graines.

Je suis une autodidacte. C'est parce que je ne sais pas faire que je ne doute pas, c'est le doute qui nous empêche d'avancer. Pour trouver un chemin, il faut se perdre. On travaille avec notre cerveau : le ventre.

Régine Chopinot (2017)
Régine Chopinot (2017) Crédits : Thierry Bouffiès

Programmation musicale :

  • Chant polyphonique de Nouvelle-Calédonie
  • Générique de fin, Dominique A., Ce geste absent

Site de la MC93 Bobigny, avec dates de tournée

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......