LE DIRECT
Riad Sattouf

Riad Sattouf: "J’aime bien dessiner des personnages avec des trognes, c’est ma façon de voir le réel"

59 min
À retrouver dans l'émission

Nous recevons l'auteur de BD à l'occasion de la parution du quatrième tome de "L'Arabe du futur" aux éditions Allary.

Riad Sattouf
Riad Sattouf Crédits : @renaud Monfourny- Allary-Editions

Dans ce nouvel opus, il poursuit cette fresque autobiographique et se concentre ici sur les années 1987-1992, en mettant l’accent sur la figure de ce père nationaliste professeur d’histoire contemporaine.

C’était toujours très présent dans ma tête, et je crois que la sensation la plus forte, celle qui fait revenir le plus de sentiments, c’est l’odorat. C’est très étrange la mémoire, en tout cas dans ma tête, c’est très relié à l’odorat.

Raconter une telle histoire de manière très sérieuse, c’est faisable, mais c’est terriblement « relou ». Je n’aime pas quand c’est trop dramatique parce que, personnellement, je trouve ça un peu facile à faire. C’est plus dur d’être rigolo, que de faire des trucs dramatiques.

L’idée c’était de ne pas protéger du tout les personnages, de montrer ce qu’ils avaient fait. Je cherche vraiment à être très honnête, et à chaque fois que je sens que je pourrais avoir peur de dire quelque chose, c’est la chose que je vais dire.

Je trouve les questions d’identité passionnantes, ce sont des questions que j’adore explorer dans l’Arabe du futur parce que souvent on montre les choses de façons simplistes et c’est beaucoup plus compliqué que ça.

J’aime beaucoup cette petite phrase « l’arabe du futur », parce qu’elle porte en elle une nostalgie désuète du nationalisme et en même temps, elle parle du futur, alors qu’on raconte le passé : il était parfait ce titre.

Je me suis autorisé à utiliser les couleurs du drapeau de chaque pays. C’était une manière de me limiter, et avec peu d’éléments, d’essayer d’exprimer le plus de choses possibles. Les couleurs c’est très important, et j’ai voulu faire ressentir à mon lecteur le déracinement à travers ces couleurs. 

L'Arabe du futur 4
L'Arabe du futur 4 Crédits : @Riad Sattouf/ Allary Editions

Archives

Isabelle carré, émission « Par les temps qui courent », France Culture, 2018

Kamel Daoud, émission « Boomerang », France Inter, 2017

Journal Intersoir, France Inter, 1999

Nadeije Laneyrie-Dagen, émission « Pas la peine de crier », France Culture, 2014

Références musicales 

Eddy Crampes, T'en vas pas comme ça

Sonic Youth, Le thème de Simon

Alain Souchon, Allo maman bobo

Information complémentaire

la Bibliothèque publique d’information (Bpi) rend hommage au travail du dessinateur et réalisateur Riad Sattouf dans une rétrospective intitulée Riad Sattouf, l'écriture dessinée du 14 novembre 2018 au 11 mars 2019.

Intervenants
  • auteur-dessinateur de bande dessinée et réalisateur
À venir dans ... secondes ...par......