LE DIRECT
Simon Abkarian

Simon Abkarian : "Dans une oeuvre, il faut toujours quelque chose de discutable"

58 min
À retrouver dans l'émission

Son spectacle "Electre des bas-fonds", dont le texte est également édité chez Actes Sud, est présenté au Théâtre du Soleil jusqu’au 3 novembre 2019. L’occasion pour l’auteur, d’évoquer son rapport à la danse, ainsi que sa volonté d'en finir avec le patriarcat pour redéployer la parole.

Simon Abkarian
Simon Abkarian Crédits : Antoine Agoudjian

Nous sommes dans le quartier le plus pauvre d’Argos. C’est le premier jour du printemps, on y célèbre la fête des morts, prostituées, serveuses, esclaves, les femmes se préparent pour le grand soir. Les meilleurs musiciens sont là. La fête va se refermer comme un piège sur Clytemnestre et son amant Egisthe. À force de prières, Électre a fait revenir le frère vengeur, Oreste.

Électre des bas-fonds est conté comme une fable, mais à l’envers. La présence du chœur donne sa puissance aux histoires individuelles. Rock’n’roll et blues sont les poumons du récit. La danse, elle, continue là où s’arrêtent les mots.

Le spectacle Electre des bas-fonds de Simon Abkarian est présenté par la compagnie des 5 roues,  et accueilli par le Théâtre du Soleil jusqu’au 3 novembre 2019.

"Electre des bas-fonds" de Simon Abkarian
"Electre des bas-fonds" de Simon Abkarian Crédits : Simon Agoudjian

Extraits de l'entretien

"Dans une œuvre, je pense qu’il faut toujours quelque chose de discutable, la perfection il faut la tenter, mais il ne faut pas la réussir, parce que ça peut très vite être ennuyeux. Il ne faut pas se couvrir, pour ne pas s’assurer d’être dans les règles et risquer d’être attaqué en retour. Il faut un endroit où l’autre puisse s’engouffrer et questionner votre travail. Il est important pour moi de ne pas tout blinder."

"La danse, c’est l’infinie liberté, l’infini retour : c’est la vie tout simplement, et les histoires à naître. Pour moi, une danse c’est une matrice de laquelle tout peut surgir, une réunion de tous les corps, dans tous les espaces possibles, des corps de tous les âges, de toutes les corpulences, de toutes les confessions et de toutes les conditions. Une danse peut renverser un tyran, pourvu qu’elle soit dansée d’un seul élan et ensemble. "

"Dans la danse rien ne nous appartient, la danse c’est le contraire de se figer à un endroit : la danse c’est accueillir l’autre. Pour moi, les gens qui ne dansent pas ou plus me font un peu peur, parce qu’on voit sur leurs visages que l’enfance a disparu. "

"L’écriture d’Electre des bas-fonds est la suite d’un processus que j’espère continuer encore. J’essaie d’écrire pour les femmes et de retirer le masculin de l’espace qui est depuis si longtemps occupé pas les hommes. Le cœur des femmes m’a beaucoup intrigué. Je crois qu’il y a quelque chose qu’on doit vite réparer. Pendant trois mille ans, on nous a dit que le garçon était l’être supérieur, or quand on regarde l’histoire des humains, ceux qui organisent la guerre, le capitalisme, ce sont les garçons. D’ailleurs le patriarcat le capitalisme et la guerre vont de mèche, et moi, j’ai envie d’avoir une autre perspective parce que j’ai honte pour nous. J’écris pour mettre fin au patriarcat et pour redéployer de la parole et un tant soit peu de pensée."

"Electre des bas-fonds" de Simon Abkarian
"Electre des bas-fonds" de Simon Abkarian Crédits : Simon Agoudjian

Archives

« Les couilles sur la table : Virginie Despentes, Meuk King Kong », 2019

Ariane Mnouchkine, émission "Hors champs", France Culture, 2014

Jean-Pierre Vernant, émission "L'humeur vagandonde", France Inter, 2011

Références musicales

L'étrangleuse, Dans le lieu du non-où

Nicolas Gautier et Valérie kempeners, La chanson des chiens

Information complémentaire

Le film allemand "L’Audition" d’Ina Weisse, avec Nina Hoss et Simon Abkarian, sort en salles le 6 novembre, dans la foulée des représentations d'Electre des bas-fonds de Simon Abkarian. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Prise de son

Romain Lenoir

Vous pouvez écouter et/ou podcaster cet entretien en cliquant sur le lien ci-dessus

Bibliographie

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......