LE DIRECT
Simonetta Greggio

Simonetta Greggio: "Trouver sa vie c’est la risquer tous les jours"

58 min
À retrouver dans l'émission

Son livre Elsa mon amour, paraît aux éditions Flammarion en cette rentrée. Elle y emprunte la voix d’Elsa Morante écrivain, poète et traductrice italienne. Le roman fait partie de la sélection France Culture/ L'Obs de cette rentrée littéraire.

Simonetta Greggio
Simonetta Greggio Crédits : Claude Gassian@Flammarion

Ce n’est pas toujours simple de vivre une vie mais ça se vit, en revanche pour ce qui est de la raconter c’est une autre tâche. Peut-être faut-il toujours partir du principe qu’une vie ne se raconte pas, que toujours ça déborde, d’autant plus que la vie en question a été débordante. C’est le pari du livre de Simonetta Greggio, qui n’essaie pas d’embrasser la totalité de la vie d’écrivain et de femme d’Elsa Morante mais qui fonctionne à la façon d’un miroir brisé reflétant de façon déformée des éclats d’existence. 

« Pour un écrivain, l’écriture c’est ce qui transcende tout, vous êtes capable de quitter un amour, un mariage, des vacances parce que vous avez un livre à écrire, un livre qui sera ensuite sur des étagères pleines de poussière on s’en fiche, mais il faut le faire. »

Qu’est-ce que c’est jouissif de suivre les péripéties d’un personnage qui n’est pas vous, mais qui est vous quand même, et qui reproduit à la fois les traits de génie ou les  traits de bêtise que vous pouvez avoir au quotidien et regarder ça avec la distance qui est celle de la création. C’est reconstruire la vie tout en restant dans son fauteuil au coin d’une cheminée, ce n’est quand même pas si mal.

A l’époque, on demandait à une femme d’être plus grande qu’un homme pour être juste elle-même. Je pense que ça continue aujourd’hui. 

Ayant fait une petite pause avec les garçons, ce livre est tombé au bon moment et à la bonne place, avec cette Elsa qui regarde derrière elle en disant bon sang mais j’aurais dû donner plus, alors qu’elle avait déjà donné tout ce qu’elle avait dans le coffre, et moi je me disais la même chose.

Elsa Morante n’a jamais voulu être mère, et j’ai beaucoup discuté de cela avec des amis philosophes ou psychanalystes, parce ce qu’il m’est arrivé la même chose, je n’ai pas voulu être mère, c’est très difficile à expliquer. La seule chose que je peux dire en ce qui me concerne, et en ce qui concerne Elsa c’est : parce que…

Extraits

Archive : entretien  Maria Callas/ Micheline Banzet  (1965)

Interview de Francois Truffaut Ina / Jules et Jim (25 janvier 1962)

Archive Roland Barthes (Radioscopie 1975 )

Références musicales

Nick cave, First journey 

Library Tapes,We Don't need you anymore

Musica Nuda , Vadu Giu De Luidgi Salerno 

Viva and the diva, Substitute

(1ère diffusion le 31/08/2018)

Bibliographie

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......