LE DIRECT
Le Campus Jourdan (Paris), Agence TVAA

Thierry Van de Wyngaert : "La lumière, pour un architecte, c'est sa matière première"

58 min
À retrouver dans l'émission

L’architecte parisien connu pour ses réalisations architecturales dans le secteur public (la Tour Jussieu, à Paris; des patios, châteaux d'eau, partout en France) fait l’objet du troisième numéro de la revue monographique bilingue : WE ARCHI, aux éditions La Découverte, et d'une exposition à Paris.

Le Campus Jourdan (Paris), Agence TVAA
Le Campus Jourdan (Paris), Agence TVAA Crédits : Christophe Valtin

Ce matin de neige, un carré blanc se découpait sur fond blanc. Chaque jour, dans le ciel de Pantin, commune de Seine Saint-Denis, un de ses bâtiments dessine dans l’air, des à plats de couleurs, en fonction de la météo. L’audace de ce vide, dans une région où l’horizon est rare, nous la devons à sa restructuration et extension du lycée Lucie-Aubrac. Juste au bord du canal, le mystère des reflets colorés quand vient le soir, laisse à croire que l’intérieur du dit lycée réserve d’autres audaces et d’autres formes. A ceux qui ont souvent levé des yeux curieux devant ce bâtiment, on ne peut que conseiller le nouveau numéro de We archi, revue bilingue, entièrement consacré au travail de Thierry Van de Wyngaert, depuis ses premiers projets à la fin des années 80 au plus récent ; le campus Jourdan, livré en 2017.

L'architecture, c'est bien entendu là où nous sommes, là où nous vivons, donc c'est une part de notre vie ; le mystère, c'est : faut-il le savoir, faut-il en être conscient à tous les moments, je n'en suis pas sûr, ça peut être paralysant. L'architecture peut-être, - quand on considère que c'est un moment d'une civilisation, d'une société - ça veut dire qu'on se replace dans un instant présent en mémoire à une référence du passé et d'un travail fait depuis des générations, et puis, qu'on se projette pour l'avenir, pour nos enfants, en disant : qu'est-ce qu'on imagine pour eux ? 

L'architecture, c'est d'abord être utile, utile aux gens, utile à quelque chose - c'est le programme, utile à porter, à protéger ; et puis, ça doit être solide : il faut construire, ce n'est pas du dessin, on n'est plus dans l'art, à proprement parler, on est dans la construction, elle doit tenir ; enfin, le troisième élément qui la définisse cette architecture, c'est la beauté : il faut qu'il y ait une émotion, qu'il y ait quelque chose....

En matière de lumière, Tadao Ando, c'est un maître, quelqu'un pour qui j'ai une admiration sans borne. Un architecte exceptionnel, japonais, qui a commencé sa vie en boxant, qui avait un chien qu'il appelait Le Corbusier. C'est un maître du dessin. J'ai découvert cet homme-là par ses dessins de villes, de bâtiments hors du commun, et puis, c'est un maître du béton, de la lumière dans le béton...

Programmation musicale :

  • Mathieu Boogaerts, Le ciment
  • Laurie Anderson, The big Top
  • Générique de fin, Céu, Concrete jungle

Site de la Galerie d'architecture, exposition de Thierry Van de Wyngaert et François Migeon, "Poésie de la lumière" jusqu'au 24 février, à Paris

Agence d'architecture de Thierry Van De Wyngaert

Bibliographie

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......