LE DIRECT
Vanessa Wagner

Vanessa Wagner : " Il faut pour certains voyages intérieurs, une vraie maturation"

59 min
À retrouver dans l'émission

La pianiste sera notre invitée pour ce soir de "Fête de la Musique", et à l’occasion de "Piano Marathon", un concert qu'elle prépare, pour la Philharmonie de Paris, avec d’autres musiciens, le 6 juillet. Elle fait paraître un nouveau disque, Liszt-Pärt, le 31 août, sous le label La Dolce Volta.

Vanessa Wagner
Vanessa Wagner Crédits : Caroline Doutre

Il y a quand même quelque chose dans l’air. Bien sûr, on peut se demander pourquoi les gens ne s’autorisent pas plus souvent à sortir sur le pas de leur porte avec leur instrument ou dédier une partie de la terrasse de leur restaurant, de leur local associatif, à un concert impromptu. On peut se demander pourquoi on ne chante pas plus souvent, à sept ou à dix, sous les ponts pour le profit de la résonance… On peut regretter que cela se finisse en beuverie pas toujours joyeuse ou encore, que la musique ne soit pas davantage présente dans les EPHAD,  les hôpitaux de jour, les centres aérés, mais on peut aussi se réjouir que la Fête de la musique continue de mettre quelque chose dans l’air. Quelque chose qui a à voir, peut-être, avec l’air qui nous manque parfois. Vanessa Wagner est notre invitée ce soir. Elle participe le 6 juillet prochain, à un marathon de piano organisé par la Philharmonie de Paris, à l’occasion du Festival Days off. Et son disque consacré à Liszt et à Arvo Pärt sort le 31 août, sous le label La Dolce Volta. 

Dans ma carrière de musicienne, je ne trouvais pas mon équilibre, mon bonheur. C'est en développant des projets atypiques que je trouve ma voie. Participer, en tant que "pianiste classique" à un Piano Marathon m'enchante. Il y a une vraie envie de travailler autrement.

Le choix de Liszt a été assez surprenant, car je l'ai longtemps boudé. Il représentait pour moi ce que je n'avais pas envie d'expérimenter. 

Pour cet enregistrement "Liszt-Pärt", j'ai dû commencer à jouer il y a trois, quatre ans. J'ai joué beaucoup. En ça, j'aime le côté positif de prendre de l'âge. Je ne suis pas "religieuse", je n'ai pas eu cette inspiration-là ; en même temps, c'est tellement puissant. Ces puissances qui nous ramènent à notre moi profond, à la spiritualité, inhérente à la musique, mais aussi à la personne que je suis, dans ma vie.

Programmation musicale :

  • Franck Liszt, Cantique d'amour
  • Arvo Pärt, Für Alina
  • Léon Fleisher, Ravel, concerto pour main gauche 
  • Générique de fin, Murcof et Vanessa Wagner, 14 April 

Lien Philharmonie de Paris

Liens Vanessa Wagner : 

Projet avec Murcof, le 6 juillet 2018

Agence

Page Face Book 

Bibliographie

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......