LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Kati Pikkarainen et Victor Cathala

Le cirque Aïtal : "Dans la voltige, je ne vole pas mais j'essaye d'aller le plus haut possible"

58 min
À retrouver dans l'émission

Kati Pikkarainen et Victor Cathala du cirque Aïtal nous expliquent ce que ça veut dire pour eux de prendre la main de quelqu'un d'autre. Parce que donner une main ce n'est pas rien, ils nous parlent de l'attention à l'autre, de confiance, du lâcher prise et des émotions générées par les prouesses.

Kati Pikkarainen et Victor Cathala
Kati Pikkarainen et Victor Cathala Crédits : ©Strates-Mario del Curto

Au rythme d’un autoradio, le couple d’acrobates nous invite au plus intime de leur relation. Victor et Kati nous convient avec humour et poésie à partager l’intimité de leur vie de cirque. Les prouesses techniques emportées par un formidable sens du rythme servent un récit haletant et généreux. 

C’est un spectacle qui se laisse regarder. Sous chapiteau, c’est vrai que c’est plus fort que moi, mais le cirque vient assez vite et fort. Dans le théâtre, avec l’aide de Michel Cerda à la collaboration artistique, on essaye de travailler dans une forme plus cinématographique. Victor Cathala 

Depuis 2011, on a tellement pressé, essoré, joué ce spectacle, qu’on se comprend avec les yeux. On l’a vraiment dans nos corps. Le fait ici d’avoir ces codes du théâtre, nous a donné un second souffle. Kati Pikkarainen

C’est une fois qu’on a fini d’écrire ce spectacle que nous nous sommes rendus compte de son sujet. Michel Cerda, nous amène aussi dans des retranchements sans trop nous le dire, il est très doué pour ça. Et après coup, on se dit que ce spectacle parle beaucoup d’amour, d’équilibre et de déséquilibre. On parle d’équilibre dans l’acrobatie et le cirque, et de déséquilibre dans notre couple. Car nous sommes très différents et c’est aussi notre force. On a construit le spectacle à partir d’improvisations. On se donne des mots, des phrases, des phrasés, des couleurs, des objets puis on se demande ce que ça nous fait. On se laisse guider, emporter par quelque chose. Par une énergie, un geste, un sourire, une engueulade, et on développe.  Victor Cathala

Moi je suis tout autant impressionné et curieux lorsque je vois un duo, que ce soit deux enfants qui se portent ou des artistes dans un cirque, que le duo soit fragile, fébrile ou au contraire très à l’aise, ça me fait toujours quelque chose, ça m’émeut toujours. Je pense qu’il faut être en symbiose quand on fait ce travail là. Il faut être en accord avec l’autre, il y a une confiance. On ne peut pas se lancer dans un tel exercice sans se laisser aller, il faut se donner à l’autre, il y a quelque chose de sensuel et je pense que la beauté advient un peu de ça. Victor Cathala

Kati Pikkarainen et Victor Cathala
Kati Pikkarainen et Victor Cathala Crédits : ©Strates-Mario del Curto

Sons diffusés : 

Musiques : 

  • Une joie de Artl
  • Le vent nous portera de Sophie Hunger
  • Mon amour de Musica Nuda

Archives :  

  • Claudine Nougaret et Raymond Depardon, dans l'émission Eclectik, France Inter, 2012
  • Delia Romanes, dans l'émission Les nuits magnétiques, France Culture, 1996
  • Christian, "Le cirque en bas de chez moi" dans l'émission Les nuits magnétiques, France Culture, 1996

Ingénieur du son : Clément Datté 

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......