LE DIRECT

24H en prison: Surveiller, punir et après? Responsabilité et incarcération des mineurs

58 min
À retrouver dans l'émission

Dernière étape de notre semaine consacrée à l’adolescence. Aujourd’hui, un peu plus d’invités que de coutume autour de notre table. La juge pour enfants, Catherine Sultan, un éducateur et un pénitentiaire du Centre des Jeunes Détenus de Fleury Mérogis évoqueront les questions de transmission du savoir et de responsabilité des adolescents, oui mais tout cela en prison.

Nous avons ces derniers jours réfléchi à la définition que l’on pouvait donner de cet âge, à la représentation qu’en faisait l’art (le cinéma américain par exemple), aux souvenirs que peuvent laisser cette époque, au rapport que l’adolescence entretient avec le savoir et l’apprentissage. Nous concluons cette semaine en posant la question du rapport à la loi cette fois. L’adolescence, si elle est ce temps de passage entre l’âge d’enfant et l’âge adulte, et qu’elle les contient tous les deux, elle est aussi cette accession à la responsabilité morale et physique des actes que l’on commet, notamment symbolisé par la majorité pénale. Comment la justice peut-elle prendre en compte, dans le même temps, l’enfant et l’adulte en devenir, à l’intérieur de l’adolescent qui agit ? Affirmer qu’il est sujet sans négliger la spécificité de mineur ? Nous le formulions lundi avec le philosophe Pierre Henri Tavoillot, la question du sens est primordiale dans cette période de préparation au passage du seuil de l’âge adulte et cette question du sens se modifie nécessairement, se radicalise lorsqu’elle est d’un coup conjuguée à celle de l’indépendance. Elle induit que l’entreprise de justice ne puisse être séparée de l’entreprise de protection et d’éducation et questionne la société toute entière sur sa capacité à aménager l’autorité, à créer de bonnes conditions de transmission, à revoir son rapport au temps. Voilà pour la théorie. Depuis l’ordonnance du 2 février 1945 à la façon dont la justice pour mineurs s’exerce aujourd’hui, nous allons tenter de discuter ces questions dans le concret.

Notre invitée cet après-midi, Catherine Sultan , juge pour enfant, est présidente du tribunal pour enfants de Créteil. Sur le plateau seront également présents Stanislas Lenack, éducateur rattaché à de la DPJJ (Direction de la Protection Judiciaire de la Jeunesse), et un surveillant du CJD (Centre des Jeunes Détenus) de Fleury Merogis.

Nous qui avons l’habitude de commencer par des déballages de bibliothèques, ne changeons pas nos habitudes. Nous avons visité cet après-midi l’une des bibliothèques de la Maison d’arrêt où nous nous trouvons. Elles sont toutes gérées par l’association Lire c’est vivre . A la place d'un comédien qui vient nous déballer les rayons de sa bibliothèque, aujourd'hui c'est un intervenant de "Lire c'est vivre" qui vient parler du rapport que les détenus de Fleury entretiennent à la lecture et aux livres.

L’image Polaroïd du jour regarde le dehors depuis le dedans.

Pour le Poème du jour, ce ne sont plus les mots de Rimbaud que l’on entend mais ceux de Verlaine depuis les geôles belges en 1873, piochés dans le recueil Cellulairement .

Programmation musicale

Steve Reich, New York (album Vienna saxophone quartet )

Melissa Laveaux, Postmann (album Dying in a Wild Night )

Mickaël Jackson, They don't care about us (album This is it )

Serge Gainsbourg, Chanson du forçat

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......