LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Argentine (3/5) : Un tango nommé désir

59 min
À retrouver dans l'émission

**Troisième moment d’une semaine entièrement argentine. Nous évoquons les pratiques et traditions du tango a vec Christophe Apprill, sociologue et danseur. Il est l’auteur de Tango. Le couple, le bal et la scène (Autrement, 2008) et Le Tango Argentin en France (Anthropos, 1998). Ses recherches portent sur la danse comme pratique culturelle, sa circulation entre l’Europe, l’Afrique et les Antilles, ses fonctions sociales et les codes identitaires qui s’en dégagent.**

Christophe Apprill
Christophe Apprill

Après avoir observé lundi l’état actuel de l’Argentine (entre démocratie consolidée et fragilité des institutions); après avoir évoqué mardi via un roman et un film la dictature militaire que connut le pays entre 1976 et 1983. Aujourd’hui, dansons. L’idée n’étant pas d’éviter les clichés, si vous nous dîtes Argentine l’on pense tango, alors pourquoi faire le détour ? Jeu de jambes. Cheveux gominés. Rouge, noir. Lampadaires. Frôlements suggestifs et ferveur du mouvement, voilà ce qui vient ensuite. Sommes-nous complètement englués dans une représentation qui aurait fait son temps ? Pas vraiment. Si le tango est nomade, s’il a gagné en hybridation, les codes sont tenaces. Cet art a cherché, à différents moments de son histoire, à prendre de la distance avec un pays qui étouffait ses citoyens, les jeux ou la libération des rôles sociaux attribués à chaque sexe, la redistribution du désir, le rapport à la ville à travers le bal, font du tango le lieu de questions fort contemporaines. Christophe Apprill est danseur, sociologue, auteur de Tango, le couple le bal et la scène (Autrement).

Auparavant, Marilu Marini déballe pour nous sa bibliothèque cette semaine, après Cortázar et Villa Matas, c’est aujourd’hui un extrait de Gratitude d’Oliverio Girondo dont elle fait lecture, dans une traduction de Gérard de Cortanze.

.
.

Sur le Polaroïd, apparaît la vie d’avant.

Vers 16h50, le mouvement est poétique, toujours, cette semaine nous entendons des textes d’Antonio Porchia.

Programmation musicale :

  • Ljodahatt, Borte

  • The Creation, Cool Jerk

  • Carlos Di Sarli, Indio Manso

  • Haydee Alba, Volver

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......