LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Babel, mon Babil

59 min
À retrouver dans l'émission

Philippe Garnier
Philippe Garnier Crédits : baert

C’est un fragment de nuit portative. Cette nuit de Babel, on peut l’emporter avec nous partout, mais c’est aussi une nuit qui nous porte, par laquelle on se laisse porter. Enfant, le narrateur n’a jamais compris ce que lui disaient ses parents et c’est une quête sans fin, une quête de déchiffrage qui lepoussa, plus tard, dans le lit de cette traductrice, dans les bras de cette polyglotte. A 38 ans, lors d’une visite chez sa mère, il entend deux phrases. Qu’il comprend. Le monde nécessairement élaboré depuis l’enfance menace soudain de devoir s’écrouler. Et l’enfance avec, certainement. Il faut raconter, il est urgent de raconter et de trouver à qui. Alors il se laisse dévaler dans les escaliers, puis dans la ville, vois presque naître un enfant, marche dans le noir, monte dans une voiture, et atterrit chez Bruno, à l’aube, qui a lui aussi un père et une père à liquider en mots. Philippe Garnier signe Babel nuit , sorte de rêve éveillé, un éclair de conscience parfaitement jubilatoire publié aux éditions Verticales.L’image du jour , est une image du vendredi, cette fois on les collectionne, on en fera des cahiers, bourrés, remplis à ras bord de couleurs. Enfin le poème dit sera le dernier de notre collection de Reverdy .Tout est fable. Avec ou sans morale, et celle qui n’en a pas, en a quand même. Il fallait voir ce sourire gourmand qu’affichait Catherine Jacob en annonçant que la lecture de la fin serait une triple lecturede La Fontaine. Et nous n’étions plus au salon, à la bougie, mais bien petit théâtre de fortune que sa voix construisait seconde par seconde avec les mots. Il fallait en choisir trois. Bien audibles pour nosoreilles de 2012, et sorties des très classiques mais toujours très beaux, des corbeaux renards et conseurs. Ce sera donc : La belette entrée dans un grenier, Le lièvre et les grenouilles, Le chat, labelette et le petit lapin. Lundi (30 avril), le comédien Bruno Putzulu ouvre pour nous une nouvelle bibliothèque…

Programmation musicale Santogold, Les artistes BOY, Little Numbers Nosfell, Vatilan ; Gouz mandamaz J-S Bach, Cantate actus tragicus par Anne Queffelec

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......