LE DIRECT

Bad trip, Professor

59 min
À retrouver dans l'émission

Maud Le Pladec
Maud Le Pladec Crédits : baert

Ce n’est pas du noir exactement. Pas tout à fait complet. Une lumière s’applique, très en retenue, sur les bras et les mains du premier danseur dont on ne sait s’il est le chef d’orchestre, le mime ou l' initiateur de ce que l’on va entendre, ou s’il est déjà de tout son corps à l’intérieur de la musique.

Professor Bad Trip est une œuvre en trois pièces de Fausto Romitelli , composée entre 1998 et 2000 qui associe des des couleurs instrumentales acoustiques, distordues, électriques, s’inspirant d’œuvres d’Henri Michaux écrites sous l’effet de drogues.Il ne s’agit pas de danser sur l’œuvre. C’est un exercice à l’intérieur de l’espace qu’invente la musique. La danse vient dedans. La musique se fait matière, l’espace se fait son. Elle se déplace en un mouvement, une course, une expression de visage. Un puis deux puis trois corps font plus que corps avec la musique, ils écrivent, rejouent la composition, en soulignant certaines lignes de la partition musicale, proposant en cela une nouvelle expérience, une nouvelle distribution.

Professor
Professor

Maud Le Pladec est interprète et chorégraphe, en 2010 elle créait Professor , une pièce qui se joue ce soir au Centre Pompidou à Paris, puis du 3 au 18 décembre au Théâtre de Montreuil.

Pour commencer, ce sont les mots d’une autre poète, ceux de Marie Noël, née Marie Rouget à la fin du 19ème siècle, surtout connue pour ses œuvres de « chanson traditionnelle ». Sa poésie s’étire entre une foi vivante, inébranlable, et le désespoir. D’inspiration profondément religieuse, l’écrivaine se dit à la recherche d’un christianisme lucide et personnel. La comédienne Marie Christine Barrault choisit de nous lire un extrait de Les Chansons et les heures de Marie Noël.

Professor
Professor

L’image Polaroïd du jour, se demande combien d’as compte un jeu de cartes tout neuf. Sur le plateau du milieu, les bras, le visage, le ventre, le dos, densification de la partition.

Professor
Professor

Sur le plateau de la fin, la poésie, toujours, d’Alejandra Pizarnik .

Programmation musicale Marie-Christine Barrault, Ne meurs pas Dawn Landes, Dig me a hole Fausto Romitelli Nicolas Jaar, Space is only noise if you can see

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......