LE DIRECT

A bord

59 min
À retrouver dans l'émission

Claudine Galéa
Claudine Galéa Crédits : baert

Dans la famille voyage, je voudrais le cargo, avec l’équipage. Le capitaine. Et quelques six auteurs, dont Claudine Galéa, embarqués par le Centre National du Théâtre pour écrire pourquoi pas?, et qui larguèrent les amarres et firent voguer leur langue, au large des dépressions, du 20 août au 3 septembre dernier.

Chaque jour, anonymement, seuls ou en groupe, ils postaient un extrait de leur journal de bord. Chaque jour, ils faisaient avancer leur manuscrit respectif, s’en lisait quelques lignes. Sur le pont, dans le vent. Invitant pour certains de fétiches auteurs. Bref. On se fait les images que l’on veut, mais elles sont plutôt belles. Avant cela, sur la terre ferme, le texte de Claudine Galéa , « Au bord », recevait en 2011 le Grand prix de littérature dramatique. Un texte qui désenfante et dont la violence est, sinon à la mesure, au moins en correspondance avec l’image dont il semble issue.

Nous passerons l'essentiel de cette émission au cœur de l'univers littéraire et théâtral de Claudine Galéa .

Avant cela, que nous réserve François Rollin pour cette quatrième étape littéraire ? "Grozda", comme il dit. Grand amateur d’échecs, ancien joueur de tennis, Denis Grozdanovitch est un écrivain qui a l’art des titres de livre. C’est dans L’art difficile de ne rien faire de Denis Grozdanovitch que le comédien François Rollin pioche sa lecture du jour.

L’image Polaroïd du jour roule marche arrière, pour aller retrouver ce que l’on a laissé au bout de la rue.

Sur le plateau de la fin, Ito Naga écrit qu’il sait , pour mieux dire qu’il ne sait pas.

Intervenants
  • auteure de théâtre, Grand prix de littérature dramatique jeunesse 2019
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......