LE DIRECT

Ça relie, ça découpe. Lignes de bus et espace urbain.

59 min
À retrouver dans l'émission

Michel Cantal-Dupart
Michel Cantal-Dupart Crédits : baert

Qui dit autobus, ne dit pas forcément ville, pourtant c’est de cela dont il sera question. Et s’il s’agit de conjuguer très serré, mémoire, raison et imaginaire, alors parcourons la ville selon les lignes existantes, les lignes qui ont existé et les celles qu’il s’agirait de dessiner. Cette semaine où chacun monte dans le bus, nous commençons par nous interroger sur ce que l’on appelle la mobilité urbaine. Comment se déplace-t-on en ville, qu’est-ce que cela veut dire que de relier deux endroits? Comment un autobus, puisque c’est notre objet, modifie-t-il le rapport à l’espace, donc le rapport au quotidien et plein d'autres chose stès importantes, l’emploi, les équipements culturels, les espaces de nature, la fête... Qu’est-ce qu’un maillage réussi ? Comment notre expérience de la ville est-elle marquée par l’expérience que l’on fait des déplacements dans cette ville ? Et qui a décidé du tracé de la ligne 29, de la ligne 351?Les moyens de transports complexifient-ils ou au contraire clarifient-ils les pratiques citadines? Autant de questions que nous nous sommes posés le bus 72, qui va de l’Hôtel de Ville à la Maison de la radio.

Notre premier invité de la semaine , Michel Cantal-Dupart , est architecte et urbaniste. Il est à l'orgine avec Roland Castro de la mission « Banlieue 89 ». Professeur émérite au CNAM, membre du Comité d’évaluation et de suivi de l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU), il s'est profondément investi dans la réflexion autour du Grand Paris aux côtés de Jean Nouvel et Jean-Marie Duthilleul.

En attendant cette rencontre, s’ouvre à 16h02 une semaine un peu particulière. En effet, ce n’est pas une bibliothèque que déballera le lecteur comédien Jacques Bonnaffé , mais une œuvre. A l’occasion du 80ème anniversaire du poète oulipien Jacques Roubaud , et surtout parce que les éditons Attila font paraître son Ode à la ligne 29 des autobus parisiens , nous serons plongés dans son œuvre: aujourd’hui, deux poèmes extraits du recueil Animaux de personne paru en 2004, "Le Maki Mococo" suivi de "Le Colocolo" nous sont lus par Jacques Bonnaffé: on écoute !

Le Polaroïd du jour est un train en forme de rien.

Et à la fin, dans le Poème du jour, ce sont les poèmes de Jacques Dupin que nous entendrons, en forme d’hommage.

Programmation musicale

Natureboy, Broken train

Tante Hortense, Le bus 531

Yvan Dautin, La méduse

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......