LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

« De tarentelles en parades » : rencontre avec Mina Tindle + live

1h
À retrouver dans l'émission

Troisième étape dans cette semaine toute musicale. Nous recevons aujourd'hui Mina Tindle, dont le second album Parades sortira au mois d'octobre 2014 chez Believe Music. Le premier, Taranta , avait été salué par la critique et avait donné lieu à de nombreux concerts. Il sera question de ces deux disques, de tarentelles, de torses bombés, d’amazones, et de courses solaires. Dans Parades, les textes en français sont plus nombreux et continuent de la dévoiler. L’omniprésence et la polyphonie des voix qu’elle installe donnent toute son épaisseur à un disque qui chante la femme, le (nouveau) départ et l’Italie…

.
.

Lundi, Rodrigo Amarante nous épelait son nom entre France, Brésil, et Etats Unis ( live à réécouter ici). Hier, Piers Faccini et Jasser Haj Youssef, se retrouvaient sur un seul et même horizon, pour une communion entre la viole d’amour de l’un, la voix et la guitare de l’autre (jetez une oreille par ici).

Aujourd’hui, c’est au tour de Mina Tindle . Elle est venue accompagnée d’un autre musicien,
. Parades est le titre du nouvel album de Mina Tindle à paraître en octobre. La parade, c’est un évitement. On pare un coup, on se protège derrière un paravent, mais la parade c’est aussi une façon très sensuelle et très colorée de se déployer pour le paon, de se réinventer devant l’embûche. Ce disque réclame la peau avant la langue. La peau avant les mots. Ou la peau avec les mots. Comme on dit le printemps arrive avec l’hirondelle. Toute aérienne que soit la voix, il y a quelque chose de plain-pied dans ce disque, qui demande d’écouter autant que d’être entendu. Un nouveau corps qui pèse, affirme qu’il y a quelqu’un aux commandes, qui tape du pied pour la danse. Il y a quelqu’un qui bombe le torse pour prendre tous les rayons de tous les soleils et c’est une femme. Quand la transe arrive au détour d’un titre elle arrive par le centre, et fait frissonner les extrémités. Nous commencerons donc par les extrémités...

Mais en attendant, de 16h02 à 16h10, la comédienne Aïssa Maïga qui déballe sa bibliothèque pour vous cette semaine, lit un extrait de son propre texte inédit. Le mal d'autrui est un songe, une pièce de théâtre dont l’écriture est en cours. On en écoute un extrait.

Vers 16h13 un Polaroïd fait apparaître des cloches qui disent ton nom. Et comme il y a dans ce studio des claviers, des guitares et des êtres chantants, c'est l'occasion rêvée pour assister à la révélation du Polaroïd en direct .

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Live:

  • Bells ( intro du Polaroïd)

- Taranta

- Ta peau

- Madonne

- A Séville

- Pan

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......