LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Désobéissance civique

57 min
À retrouver dans l'émission

**Sandra Laugier est notre invitée cet après-midi, pour le troisième moment de notre semaine Insoumission.**

Sandra Laugier
Sandra Laugier Crédits : Baert - Radio France

Aujourd’hui nous parlons désobéissance civile. Si l’on prend par exemple le Manifeste des 343 salopes , le chiffre 343 est essentiel en ce qu’il semble souligner la pluralité des individus qui le signent. 343 salopes, ce sont 343 personnes qui décident de transgresser la loi interdisant à l’époque l’avortement. La dimension individuelle, la confiance dans cette échelle individuelle, confiance en soi non au sens marketing que lui assignent toutes les tendances de développement personnel, mais au sens éthique, qui fonderait la responsabilité, la pensée et la citoyenneté sur cet aspect primordial. C’est sur cette confiance que le philosophe américain Stanley Cavell fait reposer le perfectionnisme moral, notion sur laquelle nous reviendrons, c’est aussi sur cette confiance que Sandra Laugier fait reposer le principe de désobéissance civile. Principe qui ne se limite pas à la dimension du seul citoyen mais recouvre de plus en plus celle d’un geste politique qui tendrait à garder vivace et agrandir la démocratie. Philosophe, Sandra Laugier s'intéresse beaucoup aux courants de pensées américains, elle enseigne à Paris I et a publié en 2010, aux éditions de La Découverte, un essai co-signé avec Albert Ogien, Pourquoi désobéir en démocratie ?

Dans Je déballe ma bibliothèque , continuons d'écouter le choix de textes proposé par le comédien Rufus. Cyril Baert l’a rencontré en décembre dernier. Aujourd’hui, il propose de faire entendre des lettres témoignages de femmes fontaines, recueillis par Jacques Salomé. Choix que chacun appréciera. Ou pas…

L’image polaroid du jour trouve des ressemblances entre les moutons et les coquillages.

Et enfin, nous écouterons pour Le poème du jour les mots de Victor Hugo, dits par les comédiens de la Comédie Française. Cette semaine, c’est un choix d’Helene Bleskine qui propose de s’arrimer à la poésie de Victor Hugo comme à une voile par grand vent. Le souffle est fort, dit-elle, en s’exclamant elle-même, d’être encore romantique. Aujourd’hui les deux poèmes sont tirés des Contemplations .

Programmation musicale

Brigitte Fontaine, Dévaste-moi

Audra Mae and The Almight Sound, Old italian love song

PUBLIC ENEMY, Fight the power

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......