LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Ecoutes téléphoniques, quelle affaire !

58 min
À retrouver dans l'émission

Deuxième moment de cette semaine thématisée autour de l'écoute: François-Bernard Huyghe est notre invité. Il est directeur de recherche à l’IRIS, spécialisé en communication, cyberstratégie et intelligence économique.

François-Bernard Huyghe
François-Bernard Huyghe Crédits : baert

Aujourd’hui, c’est à l’échelle des Etats que nous parlons écoute. On analyse de très grandes oreilles. Hier nous avons parlé du fonctionnement de l’oreille, de la sélectivité fréquentielle, des scènes auditives. Aujourd’hui, les oreilles sont grandes. Les oreilles sont plus politiques. Probablement peut-on dire qu’il existe de l’écoute téléphonique depuis que le téléphone existe lui-même. Mais sans doute qu’aujourd’hui il serait préférable de remplacer le mot "écoute" par une locution du genre « interceptions des télécommunications électroniques ». Car si l’on fantasme un monde toujours plus surveillé, c’est peut-être, d’une part parce que c’est vrai, d’autre part, à coup sûr, parce que le monde en question n’a jamais autant communiqué, et de manière si diversifiée. Pour schématiser, l'on verrait deux visions s’affronter : l’une selon laquelle ces interceptions se justifieraient en ce qu’elles permettraient une protection des citoyens, l’autre qui craindrait une écoute généralisée, notamment via les téléphones portables, et par là l’expression d’un Etat autoritaire. Il faut, pour complexifier et enrichir le schéma, faire notamment appel à l’histoire, ce que fait François-Bernard Huyghe, dans un Que sais-je? publié en 2009, consacré aux Ecoutes Téléphoniques. Nous bricolerons avec lui, et en toute discrétion, la deuxième étape de cette semaine entièrement consacrée à l’écoute.

Notre invité, François-Bernanrd Huyghe , est directeur de recherche à l’IRIS (Institut des Relations Internationales et Strétégiques) et responsable de l'Observatoire Géostratégique de l'Information. Il enseigne la stratégie de l’information et l'intelligence économique notamment à l’IRIS Sup et sur le campus virtuel de l’Université de Limoges.

En attendant, écoutons voir ce que nous réserve la comédienne Marianne Basler qui, pour nos oreilles, déballe sa bibliothèque jusqu'à vendredi. C'est Diderot qu'elle choisit pour ce deuxième jour, avec le Paradoxe sur le comédien . Un texte écrit en plusieurs étapes à partir de 1773, mais qui ne fut publié qu’en 1830.

L’image Polaroïd du jour, c’est un matin.

A 16h50, soyons à l'écoute de quelques vers de Louis Aragon dits par les Comédiens de la Comédie-Française, dont un qui dit que nous sommes des toxicomanes du son : le Poème du Jour parle d'imagination.

Programmation musicale

Daniel Melingo, Corazon y Hueso

Astrud Gilberto, Look to the rainbow

Monteverdi, Hor ch'l ciel e la terra (extrait de "Le combat de Tancrède et Clorinde") interprété par Le Poème Harmonique

Intervenants
  • directeur de recherche à l’IRIS, spécialisé sur la communication, la cyberstratégie et l’intelligence économique, responsable de l'Observatoire Géostratégique de l'Information
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......