LE DIRECT

Ecrire la ville. Et puis chanter

59 min
À retrouver dans l'émission

H-P Jeudy et C. Galera
H-P Jeudy et C. Galera Crédits : baert

Sur un plateau, une ville qui vous glisse entre les mains, parce que c’est un poisson, ou parce que c’est une ville précisément et qu’elle s’écrirait toute seule comme une grande, comme un corps indépendant, surtout lorsqu’on a fait sur elle, un tas d’expériences urbanistiques. Ville nouvelle, t’es belle tu sais mais comment on t’écrit ? Comment écrit-on la rue ? Est-on écrit par elle ?

Qu’est-ce qui fait que l’on reste ou que l’on part ? Qui nourrit notre appétit d’exil, celui qui n’est parfois jamais plus repu qu’en restant, tranquille, assis en nous même ? On cherche le centre, comme on cherche le cœur pour prendre le pouls, mais peut être que celle-ci, Saint-Dizier en Haute-Marne, brille à la manière d’un kaléidoscope. Hétéro tout. Sans entrée, sans sortie, où sont les statues ? On commence par les questions en nombre, et on se réjouit que ce livre Ecrire la ville Saint-Dizier , paraisse dans une toute jeune maison d’édition, Chatelet-Voltaire. Leurs auteurs, Maria Claudia Galera , anthropolgue et Henri-Pierre Jeudy , sociologue sont nos invités cet après-midi.

L’image Polaroïd sera zolie. Sur écran. Un peu zombi, mais un poil soleil, donc ça compense. On reprendra à la fin le compte à rebours jusqu’à notre journée russe du 2 mars, avec Alexandre Pouchkine . Au milieu, il y aura la ville que l’on tentera d’écrire et de dire dans le même temps. En attendant, à 16h02, déballage de bibliothèque: cinq avant sa mort Jean Luc Lagarce écrit Juste la fin du monde ,Laurent Stocker a choisi de nous en lire un extrait.

En direct pour Pas la peine de crier , la gutare et la voix de Weli Noël nous accompagnent aujourd'hui. Il sera en concert ce vendredi 2 mars, à la Salle Henry Miller de Clichy (95).

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......