LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Frère (5/5): La musique de ton grand frère – Carte blanche musicale à Charles Berberian

59 min
À retrouver dans l'émission

Epilogue d'une semaine imaginée autour de la figure du frère. Charles Berberian , scénariste et dessinateur de BD et notamment de Jukebox (Gluide glacial, 2011). Il s’est inventé des grands frères comme John Lennon, et des goûters sur l’ile de Groix avec Yo La Tengo. Nous lui donnons carte blanche jukebox, pour cloturer cette semaine tout entière fraternelle.

Charles Berberian
Charles Berberian Crédits : Radio France

Le vendredi nous laissons les clefs de la salle des fêtes (et du jukebox), pour une variation en cinq morceaux autour du thème qui nous a occupés durant la semaine écoulée. Ne pas avoir de grand frère ou de grande soeur, c’est passer à côté de la transmission d’une première guitare. C’est passer à côté de « viens dans ma chambre je vais te faire écouter quelque chose », c’est passer à côté des lectures, en avance, de quelques textes de chansons à peine compréhensibles. C’est ne pas se rendre en cachette à un concert interdit aux oreilles innocentes. Ne pas avoir de grand frère c’est aussi avoir toute la liberté de s’en inventer. Et qui auront le nom que l’on choisira pour eux. John. David. Mickael. Keith...

Aujourd’hui, Charles Berbérian joue les grands frères. C’est à lui que nous confions la carte blanche musicale pour cet après-midi.

En bon grand frère, Charles Berberian, vous recommande l’écoute de

  • Jacques Higelin, “Tomorrow Morning” (album Beau repaire , 2013)

  • Brigitte Fontaine, "Brigitte" (1972)

  • Neil Young, "Hey Hey My My" (version électrique, album Rust never sleeps, 1979)

  • Eric Bibb & Habib Koïté, "Foro Bana"( album Brothers in Bamako, 2012)

  • Arthur Rubinstein joue Ravel, Valses nobles et sentimentales / modéré (RCA 1963)

Mais pour commencer, c’est une lecture à voix haute qui ouvre le bal, et le clôture. Elodie Navarre nous offre depuis lundi un aperçu de ses amours littéraires . Pour terminer le déballage de cette bibliothèque,elle lit un extrait de Mars de Fritz Zorn.

Sur le Polaroïd du jour, c’est une liste des choses à venir.

Vers 16h50, un poème d’Henri Thomas nous est lu par Herrade Von Meier.

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......