LE DIRECT

Intérieur géographique

59 min
À retrouver dans l'émission

Sophie Elbaz
Sophie Elbaz Crédits : baert

Descendons dans la crypte. Profitons du calme et de la fraîcheur. Laissons remonter, revenir les images par la pierre. C’est précisément de là qu’elles naissent. Dans les allées silencieuses d’un cimetière caillouteux à Constantine, ou dans les sous-sols du Musée d’art et d’histoire du judaïsme à Paris. C’est l’expérience physique qui rend la mémoire vivante, qui en fait une matière du présent, à usage du présent, pour les êtres du présent. Le savoir est une chose, arpenter ses propres couloirs en est une autre. Une chose liée mais tout autre. Les Géographies intérieures , ce sont les cartes que l’on crée depuis les origines, et dont les coordonnées sont tantôt fantasmées tantôt réelles. Un grand-père reste à Constantine en 1962, alors que sa femme et ses enfants partent pour la France dès les années 50. Il y mourra six mois plus tard, dans une chambre d’hôtel, l’Algérie étant entre temps devenue indépendante. Chercher à comprendre cela vous met sur un certain chemin, qui surimprime des images intimes aux images de l’histoire d’un pays. Qui vous invite à cet état, se tenir à fleur de souvenir.

La photographe Sophie Elbaz est notre invitée cet après-midi. Ses Géographies intérieures présentées au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme dans le cadre de la grande exposition consacrée aux Juifs d'Algérie où se mêlent photographies, vidéos et archives familiales, décrit le processus par lequel elle s'est réappropriée son histoire familiale,Constantine - la ville de son père - et l'Algérie.

L'île fantastique (tryptique Diasec 60 x 60cm ) N°1- Le pont. N°2 Le banc de mon grand -père. N°3 La falaise. Constantine, Algér
L'île fantastique (tryptique Diasec 60 x 60cm ) N°1- Le pont. N°2 Le banc de mon grand -père. N°3 La falaise. Constantine, Algér Crédits : Sophie Elbaz

Mais pour commencer cette émisison, un imperméable et un chapeau. Evidemment, nous reviennent en mémoire, tout un tas d’épisodes de Nestor Burma. Pour cette cinquième lecture, Guy Marchand décide de faire sans le papier. Il bat la mesure à sa manier et transforme la tirade de guridan extraite de Ruy Blas de Victor Hugo. On écoute.

L’image Polaroïd du jour gonfle le château à la bouche.

Sur le plateau de la fin, un dernier poème de Jean-Claude Pirotte lu par les comédiens de la Comédie Française.

Les choses cachées N°2 1 x1m . Installation de 7 tableaux lumineux LEDS de 1 x1m
Les choses cachées N°2 1 x1m . Installation de 7 tableaux lumineux LEDS de 1 x1m

Programmation musicale Ray Charles, Georgia on my mind Asaf Avidan and the Mojos, One day / reckoning song (wankelmut mix) Cheikh Raymond, Tomtara Buena vista social Club, Silencio

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......