LE DIRECT

J'ai fait un rêve.... de dialogue

59 min
À retrouver dans l'émission

Alain Foix
Alain Foix Crédits : baert

Le premier est assassiné en 1968 à Memphis quatre ans après avoir été le plus jeune lauréat du Prix Nobel de la paix, et soutenu, coûte que coûte une action non violente pour la défense des droits civiques des noirs américains. La seconde, en fut l’épouse, la confidente, le soutien, l’accompagnatrice. Une voix qui chantait aussi. Morte en 2007. Le dernier parlait il y a peu de temps du couloir de la mort dans lequel il a vécu, survécu depuis 1982, accusé de l’assassinat d’un officier de police. Ancien journaliste radio, militant politique, et taxi au moment des faits. Faire dialoguer Martin Luther King, sa femme Coretta Scott King et Mumia Abu Jamal, relève donc de la fiction. La prison parle seule. Les parloirs sont des lieux de mémoire, où l’héritage du pasteur disparu, se discute, dans les termes exacts d’une filiation. Depuis 1986, les Etats-Unis ont institué le Martin Luther King Day en janvier, s’agissant chaque année, de faire la part du mythe et de l’homme, pour raviver l’essentiel, à savoir le combat. La dernière scène est une scène, où l’on se prépare. Certains à la mort, d’autres à une vie qui ne peut désormais plus que se rêver…

Alain Foix est écrivain, dramaturge, réalisateur et philosophe. Du 8 juillet au 21 juillet prochain, il présentera La Dernière Scène au Théâtre de l’Albatros, dans le cadre du festival d’Avignon. En octobre, paraîtra une biographie de Martin Luther King chez Gallimard. Pour tout cela, il est notre invité cet après midi.

LePolaroïd du jour cherche le café de la gare et trouve autre chose.

Pour la fin, on ne se soustrait pas à la cruelle sagacité de La Fontaine. Catherine Jacob fait parler les loups et les brebis.

Pour le début, et chez nous le début ressemble à l'heure du thé, livres ouverts, langue déliée. Les comédiens choisissent les paragraphes, et leurs voix suffit au transport. Cette semaine nous réécoutons quelques jolis moments de ces déballages de bibliothèques. Aujourd'hui Judith Magre lit un extrait de L'Acteur invisible de Yoshi Oida . Metteur en scène et comédien japonais, il arrive en France en 1968, intègre la troupe de Peter Brook, participe aux spectacles historiques comme La Conférence des oiseaux, Le Mahābhārata ou la Tempête. Dans ce livre il raconte cette expérience d’un acteur venu de loin pour saisir les fils du théâtre occidental... On écoute!

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......