LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Je t'écris de la guerre, mon amour

59 min
À retrouver dans l'émission

Lazare Boghossian et Aurélia Petit
Lazare Boghossian et Aurélia Petit Crédits : baert

Sur un plateau, des lits de dos, retournés, une vie quotidienne retroussée comme un gant. Voir et entendre ce qu’il y a derrière ou dedans, ou inscrit sur la doublure. Dans le noir d’abord, une voix si familière pour nous, dit la date. C’est de la radio, nous sommes en 1971. Une autre voix familière, passe la presse en revue, que se passait-il déjà en cette année là ? La guerre en Angola, entre autres. Les fenêtres s’ouvrent et les jours défilent, mon amour, mon très tendre amour, j’aime tout de toi. Ce sont des mots simples d’un homme parti au combat, adressés à sa femme restée au Portugal, enceinte. Les mots simples d’un homme qui, pourtant, se révèle être l’un des plus grands écrivains portugais…Les lettres de la guerre d’Antonio Lobo Antunes, Aurélia Petit et Lazare Boghossian en ont fait un spectacle qui se joue en ce moment au Théâtre de la Cité Internationale à Paris.

Mais auparavant à 16h12, il y aura une image, inédite comme chaque jour, un Polaroïd, où l'on se demande si c’est pour de faux ou pour de vrai. Il y aura des lettres, envoyées de la guerre, atterries sur un plateau, trente ans après, presque sans jouer. Et il y aura le Printemps des Poètes , qui se poursuit en fin d’émission…

Mais commencons par le début: prenons l’escalier de service, descendons au sous-sol. Sur le portant pendent les costumes de répétition. Des mètres et des mètres de couloirs sous la Comédie Française. Dans la première salle, le piano se fait accorder, ça faisait longtemps, on ne le dérange pas. On se met autre part. Il y a du théâtre partout ici, mais pas dans le premier choix que fait la comédienne. Julie Marie Parmentier commence par un livre qui n’en compte pas une miette, au contraire. Sans théâtre, l’enfer de la dépression nerveuse.Julie-Marie Parmentier déballe sa bibliothèque cette semaine, premier moment: Tomber sept fois, se relever huit, de Philippe Labro.

Programmation musicale Cat Power, Troubled water Metronomy, Everything goes my way Talking Heads, Cities

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......