LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

La leçon de l'écuyer

59 min
À retrouver dans l'émission

Deuxième moment de cette semaine animale. Notre invitée, Emmanuelle Santini, est écuyère de l'Académie du spectacle équestre de Versailles, créée par Bartabas en 2003.

Emmanuelle Santini
Emmanuelle Santini Crédits : baert

Hier, nous convenions que si le renard ne s’apprivoise pas, la question se pose en termes égaux pour le danseur. La chorégraphe Mylène Benoit nous parlait de la pièce Trois soli , qu’elle présente ce soir dans le cadre du festival Vivat la danse ! à Armentières.

Aujourd’hui, l’animal a au moins trois allures et une encolure à vous faire pâlir d’admiration. Nous serons en selle jusqu'à 16h50, pour apprivoiser aujourd'hui ce qu’il est possible d’apprivoiser chez le cheval.Au début du quaternaire, l’image du cheval apparait sur les fresques au côté de l’homme du Néandertal dans sa forme quasi-définitive. Dès lors, leurs histoires seront liées. Il faut attendre le XVème siècle pour que l’équitation et l'art équestre soit créé, et par là même, que le cheval soit associé à une forme d’expression, non plus seulement utilisé en tant qu’instrument. Il y a dix ans, Bartabas créait l’Académie du spectacle équestre de Versailles, imaginant un endroit où l’apprentissage du dressage serait mêlé par exemple à celui de la danse, mais aussi à l'escrime ou au tir à l'arc japonais.

Notre invitée Emmanuelle Santini est une des trois écuyères confirmées de l'Académie, elle y a accédé en tant qu'élève lors de sa créationen 2003.

.
.

Pour ouvrir cette heure, écoutons la comédienne Julie Gayet déballer sa bibliothèque. Aujourd'hui elle nous lit les Lettres à D, écrites par André Gorz et publiées en 2006. Histoire d’un amour et texte ultime pour ce couple qui décide un an plus tard de se donner la mort ensemble.

L’image Polaroïd du jour, c’est une tête sur des genoux, mais pas les bons.

Pour finir, nous entendrons un nouveau poème de Cesar Vallejo , La colère qui brise l’homme en enfants…, dit par les voix de la Comédie Française : c'est le Poème du jour.

Programmation musicale

Bourvil, La tendresse

Maissiat, Le départ

Chet Nuneta, Komi

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......