LE DIRECT

Le critique musical, le psychanalyste : à l'écoute

57 min
À retrouver dans l'émission

Avant-dernière étape de cette semaine placée sous le signe de l'écoute, à travers cette fois une double exploration. Esteban Buch, directeur d'études à l'EHESS, spécialiste des rapports entre musique et politique au XXème siècle, nous aidera à mettre en perspective deux pratiques de l'écoute : celle de la psychanalyse freudienne et celle de la critique musicale.

Esteban Buch
Esteban Buch Crédits : Baert - Radio France

Depuis lundi, pavillon, conque, oreille interne et externe, n’ont plus de secrets pour vous. Si mardi nous n’avons pas résolu de manière démocratiquement satisfaisante la question des écoutes téléphoniques, au moins en a-t-on démêlé quelques enjeux. Hier, nous tendions l’oreille dans La Clairière , au Centre Pompidou à Paris, pour y entendre quelques perles de l’histoire de la poésie sonore. Voilà déjà un bon bout de chemin de fait. Alors aujourd’hui, remontons le temps : bordure du XIXème et du XXème siècle. Sigmund Freud pose les premières bases de la psychanalyse, et développe l’idée d’une écoute flottante. Le praticien doit prêter une attention impartiale à tout ce qui se présente, éviter toute idée préconçue, se laisser surprendre, ne pas obéir à ses propres inclinaisons. Cette tension entre deux postures d’écoute, attention voulue et attention flottante, existait dans le métier de critique musical, elle est au cœur même de cette autre pratique d’écoute professionnelle, avant même que ne le théorise la psychanalyse. Elle s’articule autour de couple antagonistes similaires : Art du jugement / Subjectivité. Perception personnelle et normativité. Max Graf est un fameux critique musical viennois de l’époque, qui fréquente, au moins un temps, Sigmund Freud - peut être même qu’ils s’écoutent mutuellement ; et les idées circulent comme elles en ont l’habitude. C’est cette porosité qui est au cœur d'un article que signe Esteban Buch.

Notre invité, Esteban Buch , est directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, où il dirige par ailleurs le Centre de Recherches sur les Arts et le Langage (CRAL).

Une heure qui commence avec le quatrième moment du déballage de bibliothèque de la comédienne Marianne Basler . Elle choisit aujourd'hui un roman de Patrick Chamoiseau, dont le titre n’est pas trompeur. L’emprunte à Crusoé est paru l’année dernière.

L’image Polaroïd du jour, ce sont soixante paires de pompes.

Pour finir en douceur, vos oreilles flottantes seront récompensées de quelques vers de Louis Aragon dits par une voix de la Comédie-Française : Le projet caressé est votre Poème du Jour.

Programmation musicale

Leonard Cohen, Take This Waltz

Asaf Avidan, Love it or leave it

Hanns Eisler, An den kleinen Radioapparat

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......