LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

"Le début" (2/5): Un début en littérature. Premier roman.

1h
À retrouver dans l'émission

Deuxième temps d'une semaine placée sous le signe du DEBUT. Loïc Merle est notre invité, il signe en cette rentrée littéraire son premier roman L'esprit de l'ivresse (Actes Sud).

Loïc Merle
Loïc Merle

Pierre-Jean Vazel disait hier à notre micro que le départ d’une course est le seul élément que l’on ne peut améliorer indéfiniment sans risquer le faux-départ. De même, il définissait la course comme une alternance de sensations extrêmes oscillant entre violence et liberté, entre appuis et envols. Autant de choses qu'il serait intéressant de discuter une fois appliquées à la littérature. Aujourd’hui, on se demande ce que cela veut dire de commencer en littérature. Quel goût a ce début ? Quel est le premier texte qui réunit à la fois l’énergie de l’auteur et celle, non négligeable, de ceux qui décident d’en faire un livre ? Comment le porte-t-on ? Ici c’est un livre qui a peut être plus à voir avec une fin engourdie qu’avec un début bondissant. Un roman où bourdonnent fuite, renoncement après espoir, absence de forme pour une révolte, un sursaut, que tous les personnages, pourtant sembleraient appeler de leurs vœux. Dans L’esprit de l’ivresse , le temps est comme celui de la course dont on parlait hier: étiré comme on étirerait les deux bords d’une plaie, et dedans, oh surprise! c’est encore du temps qui git par-dessus les extrêmes solitudes. Ce serait du présent englué, engluant, et s’il y a ivresse, vacillement, il se trouve peut-être dans le mot maintenant, systématiquement écrit en italique dans le roman.

L’esprit de l’ivresse est le premier roman est le premier roman de notre invité Loïc Merle, publié aux éditions Actes Sud.

Mais pour commencer, nous écoutons une voix qui lit, celle du comédien Olivier Martinaud , qui se prête à l’exercice du déballage de bibliothèque cette semaine. Aujourd'hui il nous lit un extrait de la Pluie d’été de Marguerite Duras . Le Polaroïd du jour est une façon de confondre les moutons et les roches. Vers 16h50, le Poème du jour explore jusqu’à vendredi l'œuvre d'Antonin Artaud . Aujourd'hui, "Invocation à la momie ".

Programmation musicale Holden, Quel ami Girls in Hawaii, The spring (nouvel album Everest) Loïs Blanca, Commando

BERURIER NOIR, Salut à toi

Lecture, archives Slavoj Žižek, Violence. Six réflexions transversales, Au diable vauvert, 2012.

William Faulkner, 1953

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......