LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

"Le début"(3/5): Un début mythique. Quelques récits des origines.

59 min
À retrouver dans l'émission

Troisième moment d'une semaine consacrée aux débuts. Avec Charles Delattre, maître de conférences en langues et littératures grecques et latines, nous évoquerons avec lui la façon dont plusieurs récits mythiques, empruntés à la tradition grecque, mais aussi au monde babylonien et à la Bible, racontent les origines du monde.

Charles Delattre
Charles Delattre Crédits : Radio France

Lundi, nous ouvrions la saison avec Pierre Jean Vazel, entraîneur d’athlétisme qui disséquait pour nous le début d’une course, l’élan, le sursaut, et la recherche éperdue de l’or du temps. Hier, nous évoquions le début d’une histoire, dans lequel la fin est quasiment contenue, Loic Merle nous parlait de son premier roman « L’esprit de l’ivresse ».

Aujourd’hui nous remontons encore et toujours aux origines et nous convoquons le début du début. En nous appuyant sur différents textes, nous questionnons, ce jour, la façon dont les hommes se racontent l’origine du monde . Qu’est-ce qui s’engage dans ces récits ? Quelles en sont les constantes ? Qu’est-ce qui différencie en la matière, les mythes de la fiction ? Il existerait plus de récits contant le début de l’univers que sa fin. Pour autant la fonction du mythe, est-elle comme le théorisait Mircea Eliade , de rendre compte avant tout de l’origine ? Quoi qu'il en soit, il y a quelque chose de grisant et d’inépuisable à remonter toujours plus loin, en demandant ce qu’il y avait avant et pourquoi. Si l’on avait toute la nuit et les mille et une qui suivent, on interrogerait aussi l’origine des mythes de l’origine, trouvant un début au début, une poule pour l’œuf, un œuf pour la poule… Vous connaissez l’histoire ! La notion du temps est encore ici primordiale. Pour qu’un monde existe, et par la suite l’homme, il faudrait que l’immobilité cesse, que le temps se débloque, se craquèle, et pourquoi pas sous l’impact et l’énergie du désir ?

Voilà encore de bien vastes questions, que notre invité nous permettra d’éclairer: Charles Delattre est maître de conférences en langue et littérature greco-latine à l'Université Paris X-Nanterre. Spécialiste de mythologie grecque, il est l' auteur notamment d’un Manuel de mythologie grecque aux éditions Breal mais aussi de l'oeuvre de Tolkien Le cycle de l’Anneau, de Minos à Tolkien , paru en 2008 chez Belin.

Dites-moi cela, Muses qui avez l’Olympe pour demeure,

Depuis son principe, et dites ce qui, parmi eux, survint en premier lieu.

C’est ainsi : en tout premier survint Béance (Chaos ) et ensuite

Terre (Gaia ) aux larges flancs, solide assise à jamais pour tous

Les immortels qui tiennent les cimes de l’Olympe neigeux,

Et Tartare venteux, au creux de la terre aux larges routes,

Et Désir (Éros ), qui est le plus beau entre tous les dieux immortels,

Qui défait les attaches des membres, et de tous les dieux et de tous les humains

Dompte, au fond des poitrines, l’esprit et le sage vouloir.

De Béance (Chaos ) survinrent encore Ténèbre (Érèbe ) et la noire Nuit (Nyx )

De Nuit survinrent Éclat (Aithèr ) et Jour (Hèméra ),

Qu’elle enfanta : elle les conçut en s’unissant en bonne entente à Ténèbre (Érèbe ) .

Hésiode, Théogonie , 114-122

En attendant 16h20, nous retrouvons celui qui déballe pour nous sa bibliothèque cette semaine.Aujourd’hui, Olivier Martinaud lit un extrait de La Remise à bateaux de Jon Fosse.

Le Polaroïd du jour est un réveil collectif.

En fin d'émission, vers 16h50, ce sont les débuts d’Antonin Artaud car nous piochons le Poème du jour dans le recueil L’ombilic des Limbes , écrit en 1925. Ensuite il sera 17h, et pour vous le début d’autre chose…

Programmation musicale

Rikslyd, All in love

Grant Hart, Morningstar

Mercedes Sosa, Agitando pañuelos

Lectures (par Clémence Broué)

Hésiode, Théogonie , 114-122 : Les origines du monde

J. Bottéro, S.Kramer, Lorsque les dieux faisaient l'homme : Mythologie mésopotamienne , 1993. Le vers et la création du monde : texte cosmogonique en langue akkadienne (-1000), associé à une formule d’exorcisme (trad. J. Bottéro)

G. Flaubert, Salammbô , chap. 3, 1862 : Une cosmogonie au XIXe s., le récit de Schahabarim à Salammbô.

Intervenants
  • Maître de conférences en langues et littératures grecques et latines
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......