LE DIRECT

Le fil du téléphone, petite anthologie littéraire

59 min
À retrouver dans l'émission

Denis Labouret
Denis Labouret Crédits : Radio France

Nous allons voir aujourd’hui, de quelle manière le téléphone prend place en littérature. Nous évoquerons le malaise que ressentent certains personnages de Patrick Modiano avant de décrocher le combiné, ou le dialogue de sourd, drôle dans l’Affaire Tournesol. Mais c’est Romain Gary que nous placerons au cœur de la discussion. Le téléphone tient dans ses livres le rôle inverse de celui qu’il est sensé tenir dans la vie. Au lieu d’œuvrer à la réduction des distances, il souligne celles qui existent inévitablement entre les êtres, notamment dans le langage. Le contact purement verbal de la conversation au bout du fil, maintient la distance, quand le silence pourrait la rompre. « C’est une chose que de répondre au téléphone et une autre que d’aller sur les lieux. Là où ça se passe » écrit Gary dans L’angoisse du roi Salomon. Le téléphone permet à Gary de désigner l’utopie du salut par les mot. A la fois son désir et son impossibilité. Il lui permet aussi de protester contre le silence de Dieu, et de répondre à l’appel de la mère…

C’est la comédienne Dominique Reymond qui nous ouvre ses rayonnages cette semaine. Aujourd’hui, elle choisit un extrait de la pièce L’échange de Paul Claudel dont la première version date de 1894, et la seconde de 1951 …

L’image polaroid cherche le ciel dans la forêt, en plein jour, en pleine nuit.

Sur le plateau de la fin c’est la poésie de Max Jacob qui se dépose sur les ondes par les voix des comédiens de la Comédie Française.

La musique :

"Avant les forêts", Bertrand belin

"la complainte du téléphone", Juliette Gréco

"Over the rainbow", Sarah Vaughan

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......