LE DIRECT

Le meilleur des grands soirs

59 min
À retrouver dans l'émission

Yassaman Montazami
Yassaman Montazami Crédits : Laurence Lamoulie

Ce serait un père, dont l’époque estudiantine ne cesserait de se prolonger et dont la thèse ne finirait jamais de s’écrire avec Karl Marx en super-héros. Et tu diras, ma fille, tu diras aux autres, qu’un père révolutionnaire, ça ne travaille pas. Et tu ne rougiras point. Et tu riras de voir la femme d’un colonel dormir sur le canapé de notre salon. Et tu te souviendras comme j’ai lu, comme j’ai aimé ta mère, et mon pays à ma manière. Un "Daddy cool", en somme, exilé iranien à Paris, dessiné à la craie sur le sol de maintenant, avec le recul et la douceur du temps qui est désormais passé. Une histoire que l’on raconte, comme une chanson interdite que l’on peut désormais fredonner. Croire au grand soir, et s’appeler "Bheirouz", le meilleur des jours en persan, c’est une accroche rêvée pour l’écriture d’un roman.

Avec Le Meilleur des jours , Yassaman Montazami signe son premier roman (éditions Sabine Wespieser).

Pour commencer, voyons ce que nous réserve la dernière étape littéraire du comédien Hervé Pierre . Il nous lit un extrait de L’enterrement de Monsieur Bouvet de Georges Simenon.

L’image Polaroïd du jour, c’est un début de voix qui tremble.

Sur le plateau poétique de la fin , c’est la voix d’un arbre en fer qui refleurit.

Programmation musicale Jean-Roger Caussimon, Le voleur de Paris WILD BEASTS, We still got the taste dancin on our tongues Georges Moustaki, Il est trop tard

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......