LE DIRECT

Les corps, science douce

59 min
À retrouver dans l'émission

Xavier Le Roy
Xavier Le Roy Crédits : baert

Avant toute chose, avant de commencer. Avant d’éteindre la lumière dans la salle pour la rallumer sur la scène, on pourrait ausculter le petit théâtre des hommes. Regarder comme ils s’assoient. Regarder comme ils se défont de leurs manteaux. Regarder comme ils essaient de ne pas se toucher en avançant dans les rangs du public. Ecouter comme ils finissent par se taire, tous ensemble, d’une même sagesse de bons élèves. On pourrait commencer par cela, et ensuite, les corps dansants nus sur le plateau, passant d’un état quasi végétal, à celui d’animal, pour éprouver enfin ce qui ressemble à l’immobilité d’une roche, concentrerait tout autrement nos yeux. Car ce qu’il s’est passé hier au Théâtre de la Cité Internationale à Paris, contrairement à ce qui fut apparemment vite dit avant que la danse ne commence, réaffirme précisément le pouvoir de la danse. Ce que peut un corps. Ce que peuvent plusieurs corps.

Low Pieces , est une pièce chorégraphique de Xavier Le Roy , visible jusqu’au 20 octobre au Théâtre de la Cité Internationale à Paris.

"Low Pieces" de Xavier Le Roy
"Low Pieces" de Xavier Le Roy Crédits : Vincent Cavaroc

Mais commençons par le début et la bibliothèque de Guy Marchand dans laquelle nous sommes plongés cette semaine. Après Stefan Zweig hier, il choisit de nous lire un extrait du roman Mort à crédit de Louis-Ferdinand Céline. On écoute.

L’image Polaroïd du jour, c’est une image qui fait suite à d’autres images. Dont la première serait née le jour où Arno était là.

Sur le plateau de la fin, la poésie est celle de Jean-Claude Pirotte.

Programmation musicale Léo Ferré par Guy Marchand, Le temps du tango The Doors, People are strange Low, Lullaby LCD SOUNDSYSTEM, Time to Get Away

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......