LE DIRECT

PAS LA PEINE DE CRIER

1h
À retrouver dans l'émission

Jeanne Benameur
Jeanne Benameur Crédits : baert

Depuis lundi, grâce à la sélection de textes que Marion Aubert lit en fin d’émission, nous nous préparons doucement à l’ouverture du festival Voix vives de Méditerranée en Méditerranée qui a lieu à Sète du 20 au 28 juillet. Cent cinquante auteurs y sont conviés et musique, lecture, performance poétiques se disputeront l’affiche pendant ces quelques jours. Parmi les auteurs invités, en voilà une qui conjugue la méditerranée, au moins au carré, entre la France, l’Algérie, la Tunisie et l’Italie. Mais la géographie est d’abord sensible, mentale, la carte des îles et des fleuves a son importance. Dans le demi-sommeil, dans la marche éveillée, sur la terre plate, l’homme appelle le nom de son pays. C’est ce son là qui sort de sa bouche, celui d’un lieu, pas celui de sa mère. Il n’y a que des chuchotements entre lui et au-dessus de lui, et personne vraiment pour lui caresser la tête. Si l’homme veut que l’on entende ses prières, il lui faut frapper le sol en dansant car il semble que le ciel habite dans les racines de l’arbre.

Jeanne Benameur est romancière et poète. En septembre paraitra aux éditions Bruno Doucey « Il y a un fleuve », un long poème narratif, un an après la parution du recueil« Notre nom est une île » qui signait son retour, en publication tout du moins, à la poésie.

de g. à d. Frédéric Richaud, Gilbert Barba et Marielle Paul
de g. à d. Frédéric Richaud, Gilbert Barba et Marielle Paul Crédits : baert

Deuxième partie de notre émission. Il y a donc un fleuve que remonte l’homme pensé par Jeanne Benameur. Et puis, il est un autre fleuve, l’immense fleuve du théâtre que décrivait et pensait l’historien de la discipline André Degaine. Si l’on célèbre le centenaire de la naissance de Jean Vilar, et d’une certaine idée de la transmission, au festival d’Avignon, il n’y a pas qu’Avignon pour le faire: il est un spectacle qui depuis des années, à l’aide d’une petite valise d’où naissent des silhouettes de papiers et toutes sortes d’accessoires, se propose de jouer L’histoire Racontée du théâtre . 25 siècles d'histoire(s) et l’occasion de s’interroger sur ce que c’est que d’être spectateur, ce qu’est la mimesis , la catharsis , qu’en est-il aujourd’hui de la dimension politique que prenait le théâtre à l’époque grecque ou romaine. Un vaste programme proposé légèrement et son sans humour, par deux hommes de théâtre ayant choisi le nomadisme porté par l'association Eclats de scènes , pour une rencontre repensée avec le public, dans des lieux pas forcément disposés à cela.

L’histoire Racontée du théâtre était jouée dans le cadre du Festival des Nuits de l’enclave (Valréas, Vaucluse) dont Gilbert Barba est le directeur ; Frédéric Richaud dirige l'association Eclats de scène et Marielle Paul signe le texte et la documentation du spectacle.

Elodie Soulard
Elodie Soulard Crédits : baert

Programmation musicale

Nous avons demandé à l'accordéoniste Elodie Soulard, mise à l'honneur par le Festival Montpllier Radio Franceen tant que "Jeune soliste",d'agrémenter l'émission toujours enregistrée en public dans la cour du rectorat de Montpellier (de 14 à 15h)et ce jusqu'à demain vendredi!

Intervenants
  • comédien, metteur en scène, auteur, directeur artistique des Nuits de l'Enclave à Valréas (84)
  • comédien, metteur en scène, directeur artistique de l’association « Eclats de scène »
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......