LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Portrait d’une jeune fille masquée en justaucorps jaune, Fantômette

59 min
À retrouver dans l'émission

Dernière étape dans cette semaine toute hantée de fantômes. Imaginez la ville de Framboisy, totalement fictive. Imaginez une jeune écolière tout à fait irréprochable le jour, et justicière en justaucorps la nuit. Sans super-pouvoirs mais avec une agilité déconcertante, Fantômette est l’héroïne de 49 livres de Georges Chaulet, disparu en octobre dernier. Les premières aventures paraissent en 1961 aux éditions Hachette dans la collection de la Bibliothèque rose. Le dernier opus, C’est toi Fantômette paraît en 1987. Intrépide, autonome, et ambigüe. C’est une figure complexe que cette jeune silhouette aux cheveux dessinés courts, qui invite l’enfant à chérir sa singularité, loin de la norme adulte. Rêveuse concrète, ils sont nombreux, lecteurs, auteurs de cette génération, à reconnaître que le récit de ses aventures fut fondamental de leur rapport à la littérature. Marie Darrieusecq dit, par exemple, qu’elle lui doit autant qu’à Duras.

Notre invité, Thomas Clerc, écrit que c'est grâce à elle qu'ila pu lire Stevenson, Sarraute ou Pessoa. Georges Didi Huberman concluait mardi sur la dimension extrêmement politique du fantôme, impossible à posséder, à contrôler donc. Il ne fait aucun doute, que Fantômette, dans ce qu’elle incarne ou incarna dispose d’une dimension de cet ordre.

Thomas Clerc est écrivain, maître de conférence en littérature à Paris-X Nanterre. Le premier novembre dernier, il vous signait dans Libération un article titré « Fantomette l’anti-héroine de mon enfance».

Pour commencer, soleil ! Quand Daniel Mesguich décide de lire un texte de son vieux complice Serge Valetti c’est avec l’accent de Marseille. Pourquoi pas! Le texte s’appelle Jésus de Marseille . c’est le dernier moment de son déballage de bibliothèque.

Le Polaroïd du jour c’est debout sur le sable, rapide autour du feu. Ils dansent pour vous.

Vers 16h50, ce sont les mots de Victor Hugo qui seront déposés sur les ondes par les sociétaires de la Comédie-Française et après, il sera temps de tirer une sorte de révérence.

Programation musicale

Brassens, Sale petit bonhomme

SBTARK ft. Jessie Ware, Right thing to do

Catherine Deneuve, Paris Paris

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......