LE DIRECT

A propos d'eux

59 min
À retrouver dans l'émission

Premier pas dans cette semaine placée sous le signe du chef d'oeuvre. Nous recevons l'écrivain Charles Dantzig , auteur de A propos des chefs-d’œuvre (Grasset), nous discuterons avec lui de la notion de chef-d’œuvre en littérature.

Charles Dantzig
Charles Dantzig Crédits : baert

Cette notion est aussi fréquemment employée que peu définie. C’est un mot qui fait écran comme s’il se suffisait à lui-même. Comme s’il était par essence consensuel, évident, conclusif. Or c’est un mot qui, si l’on s’y penche, emmène d’avantage vers la marge, l’insularité, la singularité, la non-reproduction, que vers la perfection et la norme. A propos des chefs d’œuvre , le dernier livre de Charles Dantzig, est publié dans la collection des Essais de Grasset, mais il en faut peu pour considérer qu’il s’agit là d’une œuvre fictionnelle et fragmentaire. Qui cherche dans sa forme une sorte de désobéissance, se nourrit d’une érudition littéraire, d’un amour certain pour les œuvres citées, et dessine un geste que l’on peut envisager pourquoi pas de manière poétique, pourquoi pas de manière autobiographique. « A force de lire les chefs d’oeuvre, je suis leur talent ». C’est un livre que l’on peut aussi lire au passage comme un manifeste doux pour la poésie qui souligne l’unicité dont chaque être, ou chef d’œuvre, serait l’ambassadeur. Bien sûr, nous n’éluderons pas la part de théorie littéraire qu’il renferme, mais nous concilierons les deux lectures.

Notre invité, Charles Dantzig , est écrivain, éditeur et producteur de radio à France Culture. Nous verrons comment l’on pense le chef d’œuvre en littérature, mais nous verrons aussi qu’il nous met sur la piste d’un droit, d’une exigence à la singularité, voire sur la piste de la fiction.

En attendant, le début est une bibliothèque déballée en cinq actes. Cette semaine, c’est le comédien Grégory Gadebois qui ouvre la sienne, avec une lettre que Georges Brassens adresse au philosophe Roger Toussenot. Une de celles échangées entre 1946 et 1950. Grégory Gadebois nous lit l'une des Lettres à Toussenot.

L’image Polaroïd du jour est une nuit.

Aux alentours de 16h50, finissons avec le Poème du jour : nous entamons une nouvelle semaine poétique avec Francis Ponge , dont les poèmes nous sont lus par les voix de la Comédie Française. Ecoutons aujourd'hui un extrait du Carnet des bois de pins , tiré du recueil La rage de l'expression .

Programmation musicale

Georges Brassens, Le cocu

Michel Cloup, Cercle parfait

King Charles, Ivory road

Intervenants
  • Ecrivain, éditeur et producteur de l'émission "Personnages en personne" sur France Culture
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......