LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Répétition (1/5): Si l’Histoire se répétait ?

59 min
À retrouver dans l'émission

Premier moment d'une semaine construite autour de la répétition avec François Hartog , historien, directeur d’études à l’EHESS, auteur notamment de Croire en l’histoire (Flammarion, 2013) et de Régimes d'historicité. Présentisme et expériences du temps (Seuil, 2002). Nous réfléchissons à la répétition de grands motifs cycliques dans l'histoire, et plus généralement à la manière dont Anciens et Modernes pensent l’Histoire et le temps. Enfin, en quoi l’évolution contemporaine du concept d’histoire est-elle significative de notre expérience du temps ?

François Hartog
François Hartog

Premier moment d’une semaine entièrement imaginée autour du mot REPETITION . Comme à notre habitude, nous éclairerons ce mot à la lumière de cinq disciplines, jusqu’à vendredi. Aujourd’hui, c’est l’histoire. A une époque donnée, correspond une manière d’articuler le passé, le présent, et le futur. Manière que l’on peut nommer « régime d’historicité ». De ce régime dépendent donc différents statuts pour l’histoire. Tantôt elle est pensée comme pouvant éclairer le présent, tantôt on pense d’elle qu’elle contient une destinée. Tantôt on lui confère une puissance si forte, qu’elle s’approche de la théologie, et organise le monde, tantôt elle est absorbée par la prégnance du présent, et confondue avec la mémoire ou le patrimoine à conserver. Notre rapport au progrès, donc au futur, ( ou au futur donc au progrès ) modifie la façon d’écrire cette histoire, et probablement, la place que font les historiens à l’idée de répétition, de ressemblance, de différences… dans cette écriture. Qui écrit l’histoire ? Qu’est-ce qu’on fait en écrivant l’histoire ? Et sous quelle régime d’historicité vivons-nous aujourd’hui ?

Notre invité, François Hartog, occupe la chaire d’historiographie à l’EHESS. Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont Régimes d’Historicité au éditions du Seuil (2002), et Croire en l’histoire (Flammarion, 2013).

Hegel fait quelque part cette remarque que tous les grands événements et personnages historiques se répètent pour ainsi dire deux fois. Il a oublié d'ajouter : la première comme tragédie, la seconde fois comme farce. Caussidière pour Danton, Louis Blanc pour Robespierre, la Montagne de 1848 à 1851 pour la Montagne de 1793 à 1795, le neveu pour l'oncle. Et nous constatons la même caricature dans les circonstances où parut la deuxième édition du 18 Brumaire. Les hommes font leur propre histoire, mais ils ne la font pas arbitrairement, dans des conditions directement données et héritées du passé. La tradition de toutes les générations mortes pèse d'un poids très lourd sur le cerveau des vivants. Et même quand ils semblent occupés à se transformer, eux et les choses, à créer quelque chose de tout à fait nouveau, c'est précisément à ces époques de crise révolutionnaire qu'ils évoquent craintivement les esprits du passé, qu'ils leur empruntent leurs noms, leurs mots d'ordre, leurs costumes, pour apparaître sur la nouvelle scène de l'histoire sous ce déguisement respectable et avec ce langage emprunté .

Karl Marx, Le 18 Brumaire de Louis Napoléon Bonaparte (1852)

Chaque lundi à 16h02, débute un nouveau déballage de bibliothèque: Yves-Noël Genod, metteur en scène et comédien, sort de ses rayons quelques livres lui tenant à cœur. Pour commencer, un extrait d’un dialogue qui réunissait le psychiatre Jean Oury, disparu il y a peu et la psychanalyste Marie Depussé. « A quelle heure passe le train…Conversations sur la folie ». On l’écoute ici.

Vers 16h13, le Polaroid du jour fait apparaître des enfants danseurs.

Vers 16h50, nous écoutons un poème de Valérie Rouzeau.

Programmation musicale

  • Leonard Cohen, I'm your man

- Sleeping at last, 99 red balloons

  • Schubert, Sonate en la mineur D 821 (Arpeggione).Int: Emmanuel Pahud (flûte traversière), Eric Le Sage (piano)
Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......