LE DIRECT

"Rouler" (2/5): Un camion dans leurs têtes

59 min
À retrouver dans l'émission

Nous embarquons avec Carole Pither pour la deuxième étape de cette semaine de variations autour du mot "rouler". Elle est reporter, auteur de nombreux documentaires sur les routiers pour la radio et la télévision. Dans Un camion dans la tête (Payot 2003) notamment, elle faisait le récit de son amour pour la route et de ses deux années de longs voyages en camion vers le Levant (Ukraine, Inde, Proche-Orient) au début des années 2000.

.
.

Aujourd'hui, poids lourd et solitaire se conjuguent. Gros diamant sur autoroute. Car s’interroger sur la vie des routiers, c'est s'interroger sur la solitude : qu'est ce qui lie tant les chauffeurs à la route, à leur camion, pour qu'ils supportent des années durant un tel train de vie ? Peu de sommeil, peu de confort, peu de douches, peu de discussion. Chacun son petit nom dans la CB et chacun ses kilomètres au compteur. Qu’est-ce qui se passe entre ces hommes et les paysages qu’ils traversent, pour qu’ils n’imaginent pas vivre autrement ? De la cabine, on voit le monde d'un peu plus haut, la nuit, le jour, on change de pays sans s'en être forcément rendu compte ou, au contraire, on fait la queue d’interminables heures pour passer une douane. C'est un monde vraiment à part, avec ses règles etson vocabulaire, qui est décrit dans le livre Un camion dans la tête où les choses se terminent en confirmant par l’affreuse exception, un a priori que tout avait pourtant permis de déconstruire auparavant. Voilà bientôt quinze ans que Carole Pither a publié Un camion dans la tête (Payot), le récit deux ans passés en camion.

Ecoutez un extrait du carnet de bord de Carole Pither, à la frontière entre la Pologne et l'Ukraine un jour de mars 1999...

Hasard et concordance C'est aussi sur la route que s'ouvre le roman de Jean Louis Fournier, **Où on va papa ? dont François Berleand lit pour nous un extrait.
Le [
Polaroïd** ](http://www.franceculture.fr/emission-polaroid-indien-2013-10-01) est un arc d'indien tendu dans des épaules.

Vers 16h50, l'heure du Poème du jour de Jack Spicer , la route est plutôt américaine et le personnage principal s'appelle Billy the kid.

Programmation musicale

  • Orchestre des concerts Lamoureux, Mozart, Concerto n°20 , cadence du premier mouvement

  • Born Ruffians, 6-5000

  • Harry Belafonte, Jamaican Farewell

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......