LE DIRECT

"Rouler" (3/5) : Ride or Die. Des roulettes sous la planche

59 min
À retrouver dans l'émission

Aujourd’hui, troisième étape d’une semaine qui roule avec Raphaël Zarka , photographe, sculpteur et vidéaste. Nous évoquons avec lui la pratique et l’histoire du skateboard auxquelles il a consacré plusieurs essais : La conjonction interdite , Chronologie lacunaire du skateboard et Free Ride , publiés aux éditions B42.

.
.

Lundi, l’historien Mathieu Flonneau tentait lundi d’analyser l’épaisseur historique de ce qu’ il appelle le désir de voiture. Hier, Carole Pither nous permettait le temps d’une émission, de monter en cabine, au plus près de ceux qui font la route, des camionneurs du monde entier.

Aujourd’hui, pas d’intérieur cabine, tout est extérieur ou presque. Le regard fasciné se posent sur trois adolescents déboulant, toutes roulettes dehors, dans un couloir de métro. Y faisant régner une courbe nouvelle, une vitesse nouvelle. Une souplesse dans le déplacement extrêmement désirable. Si le monde des routiers dispose de son propre vocabulaire très coloré, celui des skaters n'a rien à lui envier. Ici, la géographie d’un ailleurs est tout aussi opérante, y compris quand cet ailleurs passe par une une réinvention de la ville qui est juste en bas de chez soi. Nous sommes entourés de surfaces; l’art de vivre consisterait donc à toutes bien les skater . Ce verbe obtient difficilement une traduction satisfaisante en français: au choix, on dit glisser, patiner, mais cela ne rend pas assez le côté actif du mot skater , qui convoque l’idée d’une possible appropriation de l’espace. L’appropriation c’est aussi le but que Raphaël Zarka affiche en introduction d’un de ses livres, en écrivant qu’il s’agit de s'emparer d’une passion adolescente qualifiée d’"obsessionelle".

Raphaël Zarka
Raphaël Zarka

R aphael Zarka est plasticien, vidéaste, *il est l'auteur de Chronologie lacunaire du skateboard et Free Ride , publiés aux éditions B42 et signait en 2008 un documentaire intitulé Topographie anecdotée du skateboard* . Il parvient dans ses travaux à donner bien des éléments de pensée pour s’approprier autrement cette passion "adolescente".**

Pour débuter cette émission, nous retrouvons le comédien François Berléand en sa bibliothèque. Aujourd’hui, il choisit un extrait du Neveu de Wittgenstein de Thomas Bernhard.

Le Polaroïd du jour est un train de gens.

Vers 16h50, Billy the kid, déboule sur les routes américaines et poétiques de Jack Spicer.

Programmation musicale

  • Edvard Grieg, "Au matin" ( in "Peer Gynt Suite") , version par le Philarmonique de Copenhague

  • HYPO & EDH, Hoax

  • Pixies, Debaser

  • SEBADOH, Ocean

Intervenants
  • plasticien français, à la fois photographe, sculpteur, et vidéaste
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......