LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Silence(s) (5/5): Dans le silence du monastère

59 min
À retrouver dans l'émission

Dernier temps d'une semaine placée sous le signe du silence. Nous recevons Gilles Baudry, moine-poète de l'abbaye Saint Guénolé à Landevennec (Finistère). Il avait reçu en 1985 le prix Antonin Artaud pour son recueil Il a neigé tant de silence , paru aux éditions Rougerie. Le bruissement des arbres dans les pages vient de paraître chez ce même éditeur. Il sera question du silence intime, celui du moine comme celui du poète, au coeur de tous ses textes.

Gilles Baudry
Gilles Baudry Crédits : Baert

Donc nous avons cette semaine parlé quatre fois quarante minutes de silence. Et l’on s’apprête à le faire encore. Et encore différemment. Nous sommes passés par de nombreux silences, douloureux, paisibles, complices, beaux, moins beaux, politiques, mafieux, mémoriels. Aujourd’hui et pour finir, c’est un silence de recueillement, propice à la prière pour ceux qui prient, propice à la poésie pour ceux qui s’y engagent. Propice aux deux et à un certain voyage. Nous bouclons la boucle avec lundi. Le silence n’est pas le vide. Si l’on cherche bien, il n’est jamais le vide. Il est même possible que le silence soit saturé de vie, saturé d’espoir, saturé de langue inventée. Saturé au bon sens, et suturé aussi. Si la poésie pousse le langage à un point de rupture que serait le silence, elle permet aussi la couture du sens. Les poèmes de Gilles Baudry sont publiés aux éditions Rougerie. Aujourd’hui, prière et poème se disent en un même lieu, sans bruit, dans une tension double vers la même direction.

Gilles Baudry , moine et poète venu pour nous de l'Abbaye Saint-Guénolé de Landevennec (Finistère),est notre invité cet après midi.

Avant tout, écoutons une dernière lecture dans la voix de Catherine Mouchet , qui finit aujourd'hui de déballer sa bibliothèque. Pour aujourd’hui et pour finir, elle choisit un extrait de Moby Dick d’Herman Melville.

L’image Polaroïd du jour est un merci.

En fin d’émission, un dernier Poème du jour de Michel Deguy , toujourspioché dans le recueil A ce qui n’en finit pas .

Programmation musicale

Massenet, Adieu, ma petite table (Manon )

Jeanne Cherhal, Merci

Dialogos, Terra Adriatica (Magdalena)

Lectures

Le bruissement des arbres dans les pages de Gilles Baudry (ed. Rougerie, mars 2013)

Le roncier de mémoire de Jean Laroche (ed. du Petit Véhicule)

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......