LE DIRECT

Tous parlent d'Idiane

58 min
À retrouver dans l'émission

Jean-Bernard Veron et Reza
Jean-Bernard Veron et Reza Crédits : baert

Tous parlent d’Idiane . La voix de ce peintre reclus dans une maison de chasseur, la voix d’Anna qui n’a pas d’âge, celle de Melle que l’on imagine plus jeune. Tous peuvent la raconter et le font à leur manière. Cette jeune orpheline que la vie a trimballé dans les ronces, jusqu’aux chambres violentes de quelques soldats ou vendeurs de manteaux. Que la vie a jeté dans la prostitution, au bord de la rivière aussi dans laquelle elle finit par mourir. L’histoire se raconte à la frontière frontière austro-hongroise dans une auberge ou la cicatrice est de mise, mais l’histoire se passe surtout à la frontière d’un monde, le mur de Berlin s’apprêtant à tomber. Un jour Idiane, que la narrateur poursuit dans la voix des autres, rencontra celui que l’on appelle Ivan, ils ont rêvé de liberté, et tenté la fuite. Peut être ne reste-t-il de cet espoir à deux, qu’une maladie mortelle et un très beau portrait sur les murs d’une auberge ? Les éditions Buchet Chastelpublient Idiane , quatrième romande Jean-Bernard Véron , notre invité cet après-midi.

L’image Polaroïd aura été inspirée, pour ne pas dire directement imprimée sur la pellicule, par la musique de Reza.

Sur le tapis volant de la fin, on fait un peu de place pour la poésie de Jean Cocteau . Baptiste Guiton a choisi pour nous cinq hommages dans le recueil Clair Obscur .

Pour commencer, entrons dans l’atelier. Si, par la baie vitrée, il peut voir l’école dans laquelle il fit ses classes enfant, chaque jour il les passe dans l’ancien atelier de son père, peintre. Pierre Santini nous ouvre une bibliothèque faite de textes classiques, car ils l’accompagnent. Il y pioche même assez régulièrement le rêve d’un voyage, ou la distance nécessaire pour penser le monde contemporain. On commence par un poème de Blaise Cendrars, Le transsibérien. Pierre Santini déballe sa bibliothèque.

Reza
Reza Crédits : richeux

Programmation musicale Orchestre Symphonique de Londres dirigé par Colin Davis, Concerto en La Maj pour clarinette et orchestre de Mozart REZA, The Killer ; The house near the airport (live) Marianne Faithfull, The ballad of Lucy Jordan

Intervenants
  • ancien rédacteur en chef de la revue "Afrique Contemporaine", ancien directeur de la cellule Crises et Conflits de l’Agence Française de Développement.
  • chanteur du groupe REZA
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......