LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

"Travail" (3/5): Division des tâches

59 min
À retrouver dans l'émission

Nous continuons à questionner le travail, avec aujourd'hui Gérard Haddad, psychanalyste. Il est l'auteur de Tripalium , paru en février dernier aux édition François Bourin. A partir de son expérience d'agronome en Casamance, au Sénégal, dans les années 1960, il analyse la souffrance de l'homme moderne au travail. Dans la subdivision des opérations du travail agricole sénégalais, il observe des liens avec certaines structures de la théorie freudienne autour du rêve.

Gérard Haddad
Gérard Haddad Crédits : Mayot

Lundi, le cinéma portait la parole et les gestes ouvriers au devant des usines d’abattoirs du Grand Ouest, avec le film Entrée du personnel de Manuela Fresil. Hier, l’artiste Julien Prévieux gangrénait patiemment les mécaniques huilées du marché du travail. Dans ses œuvres, paroles et gestes réinvestis étaient aussi au centre. Parole et geste toujours, aujourd’hui. Et ponts. Lorsque l’on considère que le passage d’une discipline à une autre, aussi éloignées soient-elles, est non seulement fertile, mais aussi possiblement créateur d’une ouverture dans le sens. Pourquoi s’en priver? Le hasard des vies fait que ce passage là s’effectue non sans soulever chez celui qui les opère, le chercheur en l’occurrence, de profonds questionnements. Ainsi Gérard Haddad est-il passé de la pratique agronomique, en tant qu’ingénieur, à la pratique analytique, en tant que psychiatre et psychanalyste. Et les allers-retours en ces deux pratiques, deux terrains, deux cliniques,lui ont permis de penser, depuis son endroit très singulier, le travail. Du mot lui-même à sa décomposition en trois chantiers, son livre Tripalium propose une démonstration, dans laquelle théories freudienne et lacanienne ont leur grande place, envisageant le travail comme un langage et établissant des correspondances qui, au moins, rendent curieux. Lorsque le croisement des disciplines est fécond, l’on passe aisément, et non sans éclairer nos lanternes, des champs cultivés de Casamance au Sénégal, à un travail sur le rêve, le langage, la sexualité, que tente d’approcher, par la théorie, la psychanalyse.

Gérard Haddad , psychanalyste, agronome de formation, est notre invité cet après-midi. Tripalium, pourquoi le travail est denevu une souffrance a paru aux éditions François Bourin. Signalons aussi, puisqu'il y fait souvent référence, un ouvrage de 2002 édité en poche, Le jour où Lacan m’a adopté .

Mais pour commencer, écoutons la comédienne Norah Krief déballer sa bibliothèque. Aujourd’hui ce sont deux livres qu’elle ouvre, puisque deux traductions différentes des Sonnets de Shakespeare.

L’image Polaroïd du jour est une image pas fondue.

A 16h50, ce sont les Poèmes de Roberto Juarroz que l’on invite, ou qui s’invitent, dans les voix de la Comédie-Française.

Programmation musicale

Les Sonnets de Shakespeare (traduits par Pascal Colin et mis en musique par Frédéric Fresson)

Minizza, Winning a battle, losing the war

Groupe de 13 batimbo, Ubumwe (musique traditionnelle du Burundi)

Bach, Chaconne (transcription au piano par Brahms)

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......