LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Triangle (2/5) : Le triangle à l'école, comment transmettre les mathématiques ?

59 min
À retrouver dans l'émission

Deuxième étape d’une semaine entièrement consacrée au triangle. Aujourd’hui nous parlons de géométrie avec Stella Baruk , professeur de mathématiques et chercheuse en pédagogie, auteure notamment de Si 7=0 - Quelles mathématiques pour l'école? , (Odile Jacob, 2004). Nous évoquons avec elle l’enseignement de la géométrie en primaire et au collège et les difficultés rencontrées par les élèves devant les théorèmes de Thalès et Pythagore.

Stella Baruk
Stella Baruk

Au cours de l'émission d'hier, avec Olga Medvedkova, nous remarquions l'apparition progressive du triangle dans la peinture de Kandinsky, et l’omniprésence de cette forme dans l’élaboration de sa pensée, et de sa vie. Aujourd’hui, le triangle est tracé au tableau, ou sur la feuille de l’élève, ou encore reproduit sur la copie de l’examen. Polygone minimal, caractérisé par les trois angles que son nom souligne, il est le support des théorèmes de Pythagore, de Thalès, de Ceva ou de Ménélaüs. Figures planes, déterminées par trois points non alignés, les triangles que nous évoquons aujourd’hui sont peut-être moins en mouvement que ceux de Kandinsky mais tout aussi abstraits, donc sensibles, donc vivants. Ce rapport au vivant, au sensible, au sens, qu’offre les mathématiques n’est que trop rarement mis en avant dans l’enseignement qui en est fait dans le système scolaire français, où l’on regroupe sous le générique « mathématiques » ce qui ne relève que du calcul, de l’algèbre, et la vision géométrique.

Notre invitée Stella Baruk enseigne les mathématiques, elle est aussi chercheuse en pédagogie, auteure notamment de Si 7=0 - Quelles mathématiques pour l'école? (Odile Jacob, 2004).

Stella Barruk
Stella Barruk

Mais auparavant, nous sommes invités au salon de la comédienne Agnès Jaoui où elle déballe sa bibliothèque. Aujourd'hui, elle nous lit le début d'Aurélien de Louis Aragon.

Sur le Polaroïd du jour apparaît une coupe de cheveux.

Vers 16h52, nous écoutons les très beaux poèmes d'Israel Eliraz dans la voix de Danièle Lebrun.

Programmation musicale

- Elizabeth Schwartzkopf (soprano), An die Musik de Franz Schubert

  • Nick Mulvey, Cucurucu

- Les Frères Jacques, Mathématique

  • Simon and Garfunkel, Sound of Silence

  • Royal Cheese, Minuit (compositeur et piano: Marco Bonucci)

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......