LE DIRECT
Alouette des champs (Alauda arvensis)

L’alouette des champs

3 min

Sous l'apparence somme toute un peu banale de l'alouette, se cache l’un des plus grands mélomanes au monde. Chose que savait parfaitement Shakespeare lui-même puisqu’il fait dire à Roméo que l’alouette, messagère du matin, « frappe de notes si hautes la voûte du ciel, au dessus de nos têtes ».

Alouette des champs (Alauda arvensis)
Alouette des champs (Alauda arvensis) Crédits : J.P. Siblet - INPN

C’est un petit oiseau au plumage brun qui a priori ne paie pas de mine. 19 cm de hauteur pour 50 grammes. Une petite houppette qui se hérisse sur le sommet du crâne de temps en temps. On le trouve un peu partout à la campagne, en milieu ouvert ou à la lisière des forêts. Mais sous cette apparence somme toute un peu banale, se cache l’un des plus grands mélomanes au monde. Chose que savait parfaitement Shakespeare lui-même puisqu’il fait dire à Roméo que l’alouette, messagère du matin, « frappe de notes si hautes la voûte du ciel, au dessus de nos têtes ».

Pendant la période des amours, le mâle chante en survolant son territoire. Un chant qui sert autant à délimiter un espace, qu’à mettre les autres mâles à distance et à attirer une partenaire femelle. Mais ce qui rend l’alouette des champs exceptionnelle, c’est la richesse de son répertoire, car elle possède plus de 600 notes contrairement par exemple au coucou qui en produit 2 : « coucou ». Ces notes, que les spécialistes des oiseaux vont d’ailleurs appeler syllabes, vont être organisées suivant un ordre bien précis, sous forme de phrases, avec une syntaxe particulière. Phrases qui une fois traduites vont nous donner pleins de précisions sur notre alouette des champs. Écoutons-la…

« Je suis une alouette (et non un rouge-gorge par exemple), j’appartiens à tel groupe, tel dialecte (comprenez, je suis une alouette parisienne et non provençale), je m’appelle Robert (c’est sa signature vocale) et je suis très en colère en ce moment ».

Toutes ces informations sont contenues dans les trilles et vocalises de notre oiseau. Des renseignements délivrés qui sont à lire comme des codes empilés les uns sur les autres, la phrase de l’alouette n’étant pas linéaire. L’émotion, par exemple, est rendue par la rapidité des séquences chantées : quand les temps de silence diminuent, notre alouette signifie à ses congénères qu’elle est en colère. Ainsi, pour parler alouette, il faut avoir un rythme précis (dans l’alternance des sons et des silences) et un bon tempo (à savoir le nombre de syllabes par unité de temps)

Quant à la présence de dialectes, c’est parce que l’alouette appartient à la grande famille des passereaux, des oiseaux qui apprennent, et dont le langage n’est pas fixé génétiquement à la naissance, comme les tourterelles par exemple qui produisent le même « rou rou » à Paris comme en Provence. Non, l’alouette des champs, elle, apprend toute petite auprès de son tuteur, son père. Que celui-ci soit parisien ou provençal, elle reproduira l’accent paternel, par mimétisme ou par souci de bien faire.

Au chant : Thrésia Charniguet
Prise de son : Elodie Brieffer et Fernand Deroussen
Conseiller scientifique : Thierry Aubin, de l’Université Paris-Sud

Après des études de neurobiologie et d’éthologie, Thierry Aubin s’est spécialisé dans les communications acoustiques animales. Il s’est en particulier intéressé aux communications des manchots, oiseaux chanteurs et otaries. Il a publié plus d'une centaine d’articles scientifiques et a effectué de nombreuses missions en Arctique, Antarctique et Amazonie. Directeur de Recherche au CNRS, il dirige l’équipe « communications acoustiques » au sein de l’UMR 9197 Neuro-PSI de l’Université Paris-Sud.
Site internet: http://www.cb.u-psud.fr/

Fernand Deroussen est compositeur audio-naturaliste spécialiste de l'art des sons de la nature et créateur du site www.naturophonia.fr
Site et blog: http://www.oreilleverte.fr

Recherche iconographique : Frédéric Guilbert (Sonothèque du Muséum d'Histoire Naturelle)

Complément :

L'alouette des champs vue par des classes de primaire

"Les Voix animales" est une série de petites créations sonores, à vocation radiophonique, réalisée par dix classes de primaire sur le territoire de la Communauté de Communes de la Mortagne (54), et consacrées à la biodiversité locale.

Pour afficher ce contenu SoundCloud, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Animation des ateliers : L'atelier vert et Marc Namblard

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......