LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Oursins violet et maërl

L'oursin violet

4 min

Posé au fond de l’eau, l’oursin se sert de ses piquants pour se défendre des prédateurs mais, aussi pour se déplacer. Et lorsque l’animal se promène, cela donne ce son, mélange de craquements de squelette et de frottements de piquants les uns contre les autres.

Oursins violet et maërl
Oursins violet et maërl Crédits : Erwan AMICE - CNRS

Certains l’appellent le hérisson des mers, d’autres la châtaigne des mers. Il existe un millier d’espèces différentes d’oursins, de toute taille, pouvant aller jusqu’à 30 cm de diamètre, de toute couleur, noir, blanc, vert, pourpre voire même multicolore.

Méfiance alors, car si la robe de l’animal est voyante, il y a de fortes chances pour que l’espèce soit venimeuse. On s’éloignera donc des piquants aux couleurs flamboyantes de l’oursin dit « de feu » ou du rose douçâtre de l’oursin fleur.

L’oursin violet, qui nous intéresse aujourd’hui, se montre plus discret dans sa robe mais nous concerne de plus près, car on le trouve sur quasiment tout le littoral européen, et notamment en Méditerranée. Très présent aux côtés de l’oursin noir moins apprécié pour sa chair.

Physique particulier que cet animal au corps rond bardé de piquants, qui possède une bouche nommée « lanterne d’Aristote » munie de 5 dents puissantes et effilées.

Autre détail piquant : des organes génitaux oranges disposés en étoile que les Français et les Japonais, deux peuples friands d’oursins, mangent avec délectation en appelant ça : le corail.

Posé au fond de l’eau, l’oursin se sert de ses piquants pour se défendre des prédateurs mais, aussi pour se déplacer. Et lorsque l’animal se promène, cela donne ce son, mélange de craquements de squelette et de frottements de piquants les uns contre les autres. Un son léger que l’on peut difficilement entendre lorsque l’on met la tête sous l’eau, contrairement aux bruits de bouche que l’oursin fait lorsqu’il mange. Son tout à fait audible. On dit même qu’il broute, son régime alimentaire étant généralement composé d'algues vertes et de plantes aquatiques. Il ouvre la bouche, sa fameuse « lanterne d’Aristote » puis en la refermant, produit alors un son qui résonne dans tout son squelette.

Il s’avère que des chercheurs en écologie acoustique se sont penchés sur les sons que produit l’oursin, des sons caractéristiques de l’espèce, sorte de signature sonore, qui nous permet de le reconnaître entre mille, dans la mer. Ils ont posé des hydrophones auprès de différentes communautés d’oursins noirs et violets. Leur permettant de savoir si les animaux mangent avec appétit et de voir comment ils évoluent au fil du temps, en fonction des paramètres environnementaux tels que des changements de température, pH, oxygène ou présence de polluants, ... Car l’oursin est très sensible à la pollution et ne s’épanouit pleinement que dans une eau bien propre, faisant de lui, une véritable sentinelle de l’environnement. Et nous permettant ainsi de prendre le pouls de la mer.

Conseillère scientifique : Lucia di Iorio, chaire CHORUS de la fondation Grenoble INP

Prise de son : Lucia di Iorio

Née à Bâle, en Suisse, d’origine italienne et bretonne d’adoption, Lucia di Iorio vit avec une oreille dans l’eau depuis plus de 15 ans. Elle est co-titulaire de la chaire CHORUS de la Fondation Grenoble INP avec son collègue Cédric Gervaise. Elle étudie les écosystèmes marins à travers les paysages sonores, en analysant les bruits biologiques (invertébrés, poissons et mammifères marins), les bruits naturels abiotiques (vent, pluie, glace...) et les bruits humains (bateaux, travaux, ...) ainsi que leurs interactions. Cette recherche sert entre autres à appréhender l'état des environnements marins et ses changements dans un but de gestion et conservation.

https://chorusacoustics.com/home/founders/

Recherche iconographique : Frédéric Guilbert (Sonothèque du Muséum d'Histoire Naturelle)

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......