LE DIRECT
Le capitaine de la forêt (lipaugus vociferans)

Le capitaine de la forêt

5 min

C’est l’un des chants les plus emblématiques de la forêt amazonienne. En Guyane française, on appelle cet oiseau le paypayo, mais on le croise aussi sous le nom de piauhau, ou même de Lipaugus vociferans.

Le capitaine de la forêt (lipaugus vociferans)
Le capitaine de la forêt (lipaugus vociferans) Crédits : Dick Daniels

Quand on est plongé dans le cœur de la forêt, sans chemin a priori visible, coupé du ciel par l’épaisse canopée des arbres, c’est son surnom de « capitaine de la forêt » que l’on retiendra. Car cet oiseau joue, pour les populations locales, le rôle d’un indicateur géographique. Il chante toujours en groupe à côté d’un point d’eau, rivière ou filet d’eau, et permet ainsi aux autochtones de se repérer dans la forêt. Le paypayo est une boussole chantante !

On le repère à l’oreille car il est très difficile à déceler dans les feuillages de ces forêts tropicales si sombres, oiseau gris-vert de 28 centimètres environ, assez statique au milieu des arbres, posé à 8 à 10 mètres du sol et volant peu.

Pourtant cette créature quasi invisible a une présence incroyable en Amazonie car son chant est l’un des plus puissants qu’on connaisse en matière d’oiseau. Il émet à 122 déciBels à un mètre. 8 déciBels de plus et vous risquez la rupture de tympan… L’autre particularité du capitaine de la forêt est qu’il chante tout le temps. Normalement les oiseaux chantent au moment du lever du soleil pendant une heure/ une heure et demie puis reprennent le soir vers 6h. Lui, non. En dehors de quelques courtes périodes où tous les paypayhos se taisent et disparaissent d’un coup (on imagine qu’ils vont se nourrir, manger quelques fruits), ils dépensent une énergie folle à chanter, probablement 90% de leur temps. Sans que l’on ne sache pourquoi. Et avec cette position qui lui est si caractéristique : il ouvre très grand le bec, projette la tête en avant ainsi que tout le poitrail, puis chante, en tirant la langue.

Le capitaine de la forêt n’est pas un solitaire, il vit en groupe, on parlera de leks, des ensembles de 15 à 30 individus mâles répartis sur un diamètre de 500 mètres avec pour chacun un poste de chant principal, sur les branches d’un arbre, auxquelles il restera fidèle. Il y a une hiérarchie dans le groupe. Les leaders sont placés au centre du lek et chantent la mélodie au complet « oou oou pïho » tandis que les oiseaux placés dans les périphéries, ne chanteront le plus souvent que le début « oou oou» sans faire le « pïho ».

On a donc affaire à une chorale de chanteurs avec une organisation précise où chacun a sa place, son poste et son air. Cette partition musicale est nécessaire pour attirer les femelles jusqu’aux mâles et obéit aussi à une loi acoustique qui veut que les sons graves, en l’occurrence ici les « oou aigus, comme le « pïho », sont vite absorbés par la forêt mais sont plus précis. Ce qui fait « oou » se propagent très loin mais sont difficilement localisables tandis que les sons que la femelle entendra les sons graves en premier, pourra prendre son envol en direction du lek puis à plus courte distance, elle se dirigera vers les sons aigus, ceux qui sont facilement localisables et qui sont émis par les leaders. Il ne lui restera alors plus qu’à faire son choix, parmi les leaders. Si le mâle est seul ou que le lek n’est composé que de deux ou trois chanteurs, aucune femelle ne se déplacera. Comme quoi, l’union fait la force !

Prise de son : Thierry Aubin

Conseiller scientifique : Thierry Aubin

Après des études de neurobiologie et d’éthologie, Thierry Aubin s’est spécialisé dans les communications acoustiques animales. Il s’est en particulier intéressé aux communications des manchots, oiseaux chanteurs et otaries. Il a publié plus d'une centaine d’articles scientifiques et a effectué de nombreuses missions en Arctique, Antarctique et Amazonie. Directeur de Recherche au CNRS, il dirige l’équipe « communications acoustiques » au sein de l’UMR 9197 Neuro-PSI de l’Université Paris-Sud (http://neuro\-psi.cnrs.fr/).

site internet : http://www.cb.u\-psud.fr/

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......