LE DIRECT
Le Dakota, New-York, 2003

Ariane Bois : "J’évoque le New-York des années 70, encore dangereux mais aussi avant le sida et donc libre, revendicateur, délicieux…"

20 min

Ariane Bois publie un roman sourcé évoquant le New-York des années 70 et la vie d'un immeuble célèbre, le Dakota, abritant une communauté «rich and famous» vivant dans l'entre-soi. Dans ce décor historique, l'auteure narre l'histoire de Sean, personnage fictionnel devenu le premier portier noir.

Le Dakota, New-York, 2003
Le Dakota, New-York, 2003 Crédits : Chris Hondros / Getty Images North America - AFP

Lundi livres dans Paso Doble, avec :

Ariane Bois, écrivaine, pour Dakota Song aux éditions Belfond.

Le Dakota ressemble à un château médiéval du XVIII siècle, « vampiro-gothique », avec des douves, des tourelles, des gorgones, des gargouilles, impressionnant. Un des premiers immeubles d’habitation construit en 1884 par Edouard Clark qui a eu l’idée, le pressentiment incroyable, que New-York allait devenir une mégalopole et que les riches accepteraient de ne plus vivre dans des maisons particulières mais dans des immeubles.

Résumé du livre par l'éditeur

« Il y a New York et il y a le Dakota. »

New York, 1970. Shawn Pepperdine, jeune de Harlem, assiste, horrifié, au meurtre de son meilleur ami. Pour échapper aux assassins, il trouve refuge dans les sous-sols du Dakota, l'immeuble le plus mythique de Manhattan.
Au coeur d'une ville en pleine ébullition, le Dakota reste, lui, immuable : un club très fermé, un château médiéval sur Central Park, un havre de paix des «rich and famous». S'y côtoient Lauren Bacall, Leonard Bernstein et Rudolf Noureev. Ici, Polanski tournera les images du film Rosemary's Baby.
Devenu le premier portier noir du Dakota, Shawn côtoie ses résidents : Nigel, Abigail, Nathan, Cherie, Becky, Andrew, Tyler et les autres.
Quand la plus grande star du monde, John Lennon, emménage à son tour, l'immeuble et sa communauté s'enflamment...

Dakota Song est le portrait survolté d'une Amérique en pleine révolution artistique, intellectuelle et sexuelle, celle de la Beatlemania et du disco, du Studio 54 de Warhol et du Chelsea Hotel, du scandale du Watergate et d'une décennie de violences.

Les fans de John Lennon devant le Dakota où il vivait, le 14 décembre 1980 à New York. John Lennon a été abattu par Mark David Chapman le 8 décembre 1980, à l'entrée du Dakota.
Les fans de John Lennon devant le Dakota où il vivait, le 14 décembre 1980 à New York. John Lennon a été abattu par Mark David Chapman le 8 décembre 1980, à l'entrée du Dakota. Crédits : STF / UPI - AFP

Les années 70 sont les années des combats pour les droits civiques, pour l’égalité réelle, et Sean représente ce personnage-là, à la fois en colère contre la situation des Noirs aux Etats-Unis mais aussi très pragmatique et qui va utiliser, d’une certaine manière, le Dakota pour apprendre, s’ouvrir, faire connaissance avec un autre monde.

Central Park à New-York et une vue sur le Dakota
Central Park à New-York et une vue sur le Dakota Crédits : Sergi Reboredo / picture alliance / DPA - AFP

J’ai pu séjourner plusieurs fois au Dakota, prendre des centaines de photos, poser des questions aux portiers, aux garçons d’étage, à la lingère, pour savoir ce qu’il se passait dans cette communauté et puis j’ai inventé, j’ai fait mon travail de romancière, des personnages fous de leur ville, fous de leur pays et surtout fous de leur immeuble…

Chroniques

6H25
3 min

Les Émois

La Revue ou le corps sans cliché.

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......