LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Gremlins 2 : La nouvelle génération" de Joe Dante

Jean-François Rauger : "Joe Dante n’est pas un cinéaste de série B mais un cinéaste qui a recyclé la série B dans son cinéma"

20 min

Jean-François Rauger, programmateur de la Cinémathèque française, nous présente la rétrospective Joe Dante, cinéaste américain culte nourri par les films de science fiction des années 50 et aussi du cinéma de série B qu'il recycla dans des films comme "Gremlins", "Small Soldiers" ou "Explorers"...

"Gremlins 2 : La nouvelle génération" de Joe Dante
"Gremlins 2 : La nouvelle génération" de Joe Dante Crédits : D.R.

Aujourd'hui, dans Paso Doble :

Jean-François Rauger, critique de cinéma et programmateur de la Cinémathèque française, pour la rétrospective Joe Dante du 1er mars au 1er avril 2017 à la Cinémathèque de Paris.

Joe Dante a été nourri enfant par la série B, par les films de science fiction des années 50, qu’il voyait à la télévision ou au cinéma. Ce cinéma qui était considéré comme « peu noble » par l’establishment critique a formé une pop culture qui a nourri le cinéma américain des années 70 et 80.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Texte de la Cinémathèque

Venu de la série B et des productions Roger Corman, Joe Dante a incarné une mutation du cinéma américain à partir des années 1980. Épouvante et créatures imaginaires, mondes enfantins et contes cauchemardesques, humour et frayeur caractérisent une filmographie dont les grands titres (Gremlins, Explorers, Small Soldiers) témoignent aussi d'un regard politique caustique sur l'Amérique contemporaine.

À l’époque où Joe Dante arrive à Hollywood, le cinéma se nourrit de la BD et surtout du dessin-animé, c’est une influence esthétique très importante dans le cinéma américain des années 70/80. Aujourd’hui, quand vous voyez un film d’action, l’hypertrophie des péripéties, on peut penser à Tex Avery. Joe Dante a été un de ceux qui ont introduit cette influence du dessin animé dans le cinéma.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Joe Dante est le cinéaste d’une époque dans l’histoire du cinéma américain, il a plus de mal à trouver sa place dans le Hollywood d’aujourd’hui qui est beaucoup plus routinier, qui prend moins de risques, qui essaye de construire des fictions très consensuelles, et je ne suis même pas sûr qu’on pourrait aujourd’hui faire un film comme Gremlins.

Pour voir ou revoir les films de Joe Dante

Pour voir ou revoir tous les films de Joe Dante, rendez-vous sur le site de la Cinémathèque et notez la présence de Joe Dante le samedi 4 mars à 14H pour une grande leçon de cinéma.

Chroniques
6H25
3 min
Les Émois
Le marteau des sorcières ou les affiches de la Hammer de Marcus Hearn
Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......