LE DIRECT
"La vallée des loups", un film de Jean-Michel Bertrand

Jean-Michel Bertrand : "J’ai quitté l’école à 16 ans avec pour but ultime de filmer les animaux des montagnes des Alpes"

20 min

Jean-Michel Bertrand est le réalisateur d'un film intimiste et sauvage, en forme de quête sur la piste de loups qu'il a cherchés puis filmés trois années durant dans une vallée secrète des Hautes Alpes. Parcours initiatique et découverte magique de ces prédateurs tant pourchassés par l'Homme.

"La vallée des loups", un film de Jean-Michel Bertrand
"La vallée des loups", un film de Jean-Michel Bertrand Crédits : © Bertrand Bodin

Aujourd'hui dans Paso Doble :

Jean-Michel Bertrand réalisateur du film documentaire La vallée des loups, en salles le 4 janvier.

Ce qui me gêne dans le « cinéma animalier », c’est que pour arriver à filmer des animaux de façon très proche, on utilise souvent des animaux apprivoisés ou imprégnés.

Mon but, dans mon premier film, était d’approcher l’aigle sauvage, un oiseau qui peut parcourir des distances considérables et qui a un territoire immense. Mais faire des films qui parlent de liberté, du sauvage, avec des animaux dressés, c’est une imposture. C’est pour ça que dans mes films, finalement, je raconte davantage ce que je suis obligé de vivre pour filmer l’animal que l’animal lui-même.

"La vallée des loups", un film de Jean-Michel Bertrand
"La vallée des loups", un film de Jean-Michel Bertrand Crédits : © Bertrand Bodin
Un face à face avec le loup dans "La vallée des loups", un film de Jean-Michel Bertrand
Un face à face avec le loup dans "La vallée des loups", un film de Jean-Michel Bertrand Crédits : © Bertrand Bodin

Je vais à contresens de ce qui se fait, nous sommes dans un monde du plus, plus, plus, et même dans le cinéma animalier, on en veut toujours plus. J’aurais très bien pu vouloir terminer ce film avec un louveteau sur les genoux, à la Disney, mais il faut être raisonnable. Au lieu d’aller dans le plus, plus, plus, pour faire de l’extraordinaire, il fallait que je me retire sur la pointe des pieds, que les loups ne s’habituent pas à moi.

"La vallée des loups", un film de Jean-Michel Bertrand
"La vallée des loups", un film de Jean-Michel Bertrand Crédits : © Bertrand Bodin
Les louveteaux dans "La vallée des loups", un film de Jean-Michel Bertrand
Les louveteaux dans "La vallée des loups", un film de Jean-Michel Bertrand Crédits : © Bertrand Bodin

Synopsis

Il existe encore aujourd’hui en France des territoires secrets.

Ce film est une quête personnelle, l’histoire d’un pari fou tenté par un passionné rêveur, un anti héros capable de briser toutes les barrières pour parvenir à son but : rencontrer des loups sauvages dans leur milieu naturel.

Après trois années passées sur le terrain à bivouaquer en pleine nature par n’importe quel temps, le réalisateur parvient à remonter la piste des loups. Petit à petit, il observe, se rapproche et finit par se faire accepter par la meute. Contre toute attente les prédateurs magnifiques offrent alors un peu de leur intimité à ce drôle de personnage. Mais le film pose aussi la question des limites de cette intimité.

Chroniques

6H25
4 min

Les Émois

Honneur aux barbus ! Pour une philosophie historique de la pilosité
Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......