LE DIRECT
Une photo du coup d’état en Argentine, le 24 mars 1976. Des chars et soldats se tiennent devant le Palais Gouvernemental à Buenos Aires. Au matin, la présidente Isabel Peron a été démise de sa fonction par les leaders militaires argentins.

Mazarine Pingeot : "Depuis le 19ème siècle, nous sommes tous des exilés ; les rencontres et les métissages sont le lot réel de nos pays"

20 min

Dans le nouveau roman de Mazarine Pingeot, les guerres du passé et la mémoire hantent le devenir de deux jeunes parisiens, un réfugié argentin et une jeune femme dont les parents Pieds-noirs ont quitté l'Algérie. Comment s'approprier sa vie malgré l'invisible poids des histoires familiales passées ?

Une photo du coup d’état en Argentine, le 24 mars 1976. Des chars et soldats se tiennent devant le Palais Gouvernemental à Buenos Aires. Au matin, la présidente Isabel Peron a été démise de sa fonction par les leaders militaires argentins.
Une photo du coup d’état en Argentine, le 24 mars 1976. Des chars et soldats se tiennent devant le Palais Gouvernemental à Buenos Aires. Au matin, la présidente Isabel Peron a été démise de sa fonction par les leaders militaires argentins. Crédits : AFP

Aujourd'hui, dans Paso Doble :

Mazarine Pingeot, normalienne, professeur agrégée de philosophie et auteure, pour le livre Théa, aux éditions Julliard

Théa travaille sur plusieurs dimensions : la question de la transmission et celle de la mémoire, mais d’une mémoire qui serait trans-générationnelle et pas juste individuelle, à l’intérieur d’une simple vie. Le roman interroge la collusion entre la vie intime et la vie collective.

Les deux personnages sont pleins d’une histoire, l’une ne la connaissant pas, l’autre la connaissant trop au contraire, et qui cherchent à conquérir une forme de liberté sur un destin qui leur a été assigné du fait de leur inscription pour l’un dans un pays qui est en dictature et pour l’autre parce qu’elle est la fille d’un couple de Pieds-noirs qui ont vécu toute leur vie en Algérie, qui en sont partis, et ont laissé là-bas un secret et un tombeau.

Photo datée de juillet 1962 d'une foule d'Européens (Pieds-noirs) massés à l'aéroport d'Alger dans l'espoir de quitter l'Algérie indépendante depuis le référendum d'autodétermination du 1er juillet 1962
Photo datée de juillet 1962 d'une foule d'Européens (Pieds-noirs) massés à l'aéroport d'Alger dans l'espoir de quitter l'Algérie indépendante depuis le référendum d'autodétermination du 1er juillet 1962 Crédits : AFP

Résumé de l'éditeur

Paris, 1982 : fuyant le coup d'État, des centaines d'Argentins se réfugient dans la capitale française, des images macabres plein la mémoire. La vie de Josèphe, 22 ans, bascule lorsqu'elle croise l'un d'entre eux. À peine le coup de foudre s'est-il produit que le mystérieux « Antoine » disparaît. Josèphe se met alors à enquêter : qui est Antoine ? Que lui est-il arrivé ? Est-ce vrai, ce que Josèphe a lu sur les « disparus », sur ces « folles de la place de Mai » ?

Alors qu'elle découvre le passé de l'homme qu'elle aime, la jeune femme est brutalement renvoyée à sa propre histoire familiale, aux secrets et aux silences de ses parents... Bientôt les stigmates de la guerre d'Algérie viendront se mêler à ceux de la dictature argentine...

Chroniques

6H25
3 min

Les Émois

"Ah ! La Belle époque !" : aux sources d'un fantasme historique

Bibliographie

ThéaMazarine PingeotJulliard, 2017

Intervenants
  • écrivaine, professeure agrégée de philosophie à l’Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......