LE DIRECT
Planche de "Toutes les mers"

Michèle Standjoski : "Le «vivre ensemble» est la raison d’être du Liban"

20 min

L'illustratrice et auteure de BD Michèle Standjoski publie un ouvrage très personnel, une enquête, un puzzle sur l'histoire de sa famille venue des quatre coins du monde et portée par toutes les guerres. Partir ou rester est le fil rouge de ce récit intime qui évoque la mémoire d'un peuple...

Planche de "Toutes les mers"
Planche de "Toutes les mers" Crédits : Des ronds dans l'O

Vendredi BD dans Paso Doble, avec :

Michèle Standjoski, illustratrice et auteure de BD, pour Toutes les mers aux éditions Des ronds dans l’O.

Le désir de parler de ma famille, je l’ai depuis longtemps. Je suis née dans une famille dont les membres viennent d’horizons très variés, de vrais personnages. J’en ai profité pour faire une BD.

Résumé de l'éditeur

« Venus d’Italie, de France, de Russie, de Grèce et de Turquie, de drôles de fées et magiciens se sont penchés sur mon berceau et ont décidé que je parlerais le français, que j’aimerais Beyrouth, que je la détesterais aussi, que j’aurais par moments envie d’aller m’installer en France mais que je choisirais finalement de vivre là où j’étais née ».
Identités plurielles, appartenance, vivre ensemble, s’invitent dans ce récit de filiation. Heartland is homeland.

Planche de "Toutes les mers"
Planche de "Toutes les mers" Crédits : Des ronds dans l'O

À l’époque où mon père s’est installé à Beyrouth, c’était une ville autrement cosmopolite. Elle l’est toujours mais différemment... Quand j’étais à l’école, paradoxalement, ma mère se sentait plus libanaise que moi. Ma « libanitude », je l’ai acquise petit à petit, aujourd’hui je me sens pleinement libanaise mais comme beaucoup de libanais je suis à cheval entre plusieurs mondes, je crée des ponts.

Planche de "Toutes les mers"
Planche de "Toutes les mers" Crédits : Des ronds dans l'O
Planche de "Toutes les mers"
Planche de "Toutes les mers" Crédits : Des ronds dans l'O

Je ne crois pas que les libanais se soient tout à fait réconciliés avec leur histoire mais il y a beaucoup d'espoir. J'ai tenu à donner à mon livre cette structure en entonnoir : la première partie est plus narrative que mise en scène et débouche sur Beyrouth. Je voulais montrer le pouvoir d’attraction que cette ville avait et a toujours. Je tenais à parler du Beyrouth d’aujourd’hui, de ma place dans cette ville et dans ce pays. Aujourd’hui, je ne sais pas si on peut parler de réconcilitation mais il y a un vrai désir d’être ensemble à Beyrouth, le « vivre ensemble » est la raison d’être du Liban. Ce ne sont pas que des mots, j’ai l’impression que cette expression est un peu galvaudée mais au Liban on se bat pour ça.

Chroniques

6H25
3 min

Les Émois

Caligari, mon amour.

Bibliographie

Toutes les mers Michèle StandjoskiDes ronds dans l’O , 2017

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......